Un nouveau projet à Verdelais

Nous souhaitons accompagner ceux et celles qui se rendent ici, qu’ils soient de passage pour la journée, résidents à l’hostellerie, membres de mouvements d’Église ou pèlerins.
P. Jean-Christophe Slaiher

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Relancé avec l’arrivée d’un nouveau recteur en résidence, d’une nouvelle direction à l’hostellerie et d’une communauté de religieuses, le sanctuaire de Notre-Dame de Verdelais veut accueillir largement pèlerins, groupes ecclésiaux et visiteurs de passage...

verdelais-JC-Slaiher-Verdelais-Basilique-w.jpg

Jean-Christophe Slaiher, recteur du sanctuaire Notre-Dame de Verdelais

Nous sommes tous un peu nouveaux dans ce sanctuaire de Verdelais. Il y a environ un an, le cardinal Ricard m’a nommé recteur, j’étais alors en résidence à Langon où j’étais aussi curé. Je suis depuis le 1er septembre en résidence à proximité du sanctuaire, dans la maison sainte Anne. Constantin Juhahsz est le nouveau directeur de l’Hostellerie Géraud de Graves depuis le 1er juillet. Au 1er septembre, François-Xavier Cordeau, diacre, a été envoyé en mission auprès de notre sanctuaire. Enfin, une communauté de sœurs passionistes est installée ici depuis le mois de février 2019.
Nous avons tous à cœur que Verdelais soit un lieu d’accueil ouvert à tous, Marie étant ici invoquée sous le vocable de « consolatrice des affligés ». Nous souhaitons accompagner ceux et celles qui se rendent ici, qu’ils soient de passage pour la journée, résidents à l’hostellerie, membres de mouvements d’Église ou pèlerins.
Je suis assez surpris du nombre de personnes qui entrent à la basilique et viennent déposer des intentions de prière confiées à Notre-Dame. Celles-ci sont regroupées dans une enveloppe et je célèbre chaque samedi la messe pour ces intentions de prière.

Comment résonne aujourd’hui ce vocable de « consolatrice des affligés » ?
Si « affligés » parle peut-être moins au plus jeunes, une mère « consolatrice » est une figure qui, je crois, nous touche toutes et tous. Nous devons avoir conscience de ce charisme, de cette vocation particulière de ce sanctuaire, et offrir à ceux qui le souhaitent un temps d’écoute sincère, voire le sacrement de réconciliation.
Comment travaillez vous cet accueil avec les autres acteurs du lieu ?
Verdelais fait partie du secteur pastoral de Langon. Un groupe de fidèles se réunit en semaine et principalement le dimanche pour l’Eucharistie. En dehors des personnes déjà citées, nous travaillons aussi avec le P. Pierre Seguin, chapelain de ce sanctuaire et en résidence à Sauternes. Nous nous réunissons tous ensemble régulièrement pour élaborer ce projet d’accueil.
Nous aurons ainsi une première journée mariale, d’entrée en Avent, avec l’intervention du P. Berthaud, dominicain, qui viendra prêcher cette récollection « en Avent, avec Marie ».
Nous aurons aussi trois week-ends, en janvier, février et mars 2020, pour accueillir et proposer un temps de retraite pour les couples. Le P. Jean Thomas, le P. Bruno Domergue et Mgr Alain Castet animeront ces journées de retraite ouvertes à des couples des équipes Notre-Dame, mais aussi aux couples s’inscrivant d’eux-mêmes à ces propositions.

 

verdelais-Hostellerie-trio-01-w.jpg

Constantin Juhasz, directeur de l’Hostellerie Géraud de Graves

Je suis arrivé ici en juillet dernier. J’aime les challenges et dans mes missions précédentes j’ai toujours eu à relancer des projets ou à développer de nouveaux lieux dans la restauration et l’hôtellerie. J’avais découvert le sanctuaire de Verdelais à l’occasion du pèlerinage VTT, l’an dernier, auquel participait mon fils. C’est un lieu magnifique et j’espère que beaucoup pourront le découvrir ou redécouvrir.
La place de l’hostellerie est entièrement intégrée dans le sanctuaire. Nous travaillons main dans la main avec le recteur. Notre première mission est d’accueillir les pèlerins et les groupes d’Eglise qui souhaitent venir pour une journée ou pour des séjours plus longs. Mais nous accueillons aussi des personnes et groupes extérieurs à l’Eglise. Nous disposons par exemple de salles de conférences, pouvant donc aussi intéresser des sociétés pour des séminaires d’entreprises.
Dans le nouveau projet, nous souhaitons développer l’accueil des mouvements de jeunesse, nous avons donc aménagé des dortoirs afin d’accueillir plus de monde et offrir une gamme de tarifs plus accessibles pour ces groupes.
Nous proposons ainsi un tarif « ecclésial » avec plusieurs options : le lit seul en dortoir, sans linge, est à partir de 12 euros la nuit par personne, la location du dortoir complet (4 lits) pour une famille ou des groupes de pèlerins ou de jeunes est à partir de 40 euros la nuit, par dortoir. Enfin, nous proposons aussi une pension complète en dortoir à partir de 40 euros par personne et par nuit.
La deuxième gamme de tarifs dite « hôtelière » concerne les chambres simples (à partir de 50 euros par nuit et par personne) et les chambres doubles (à partir de 60 euros par nuit et par personne). Nous proposons aussi un service de restauration sur place : déjeuner ou dîner, à partir de 16 € par personne et par repas.
Nous disposons d’un parc d’environ 1,5 ha, associé à une salle autonome disposant de toilettes et d’une petite cuisine. Cela nous permet d’accueillir des aumôneries ou des groupes scouts pour camper, aux beaux jours, dans le parc. Une autre salle, avec une cuisine équipée, permet aux personnes logeant à l’hôtellerie ou aux groupes en dortoir d’être autonomes pour leur repas.

 

verdelais-Oratoire-Soeurs_Passionistes-01-w.jpg

Écoutez l'interview de Sœur Pétronille, passioniste, qui revient sur cette première année de présence à Verdelais et sur les nouvelles initiatives lancées en janvier 2020.

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+