[COVID-19] Proposition de prières pour les semaines à venir

Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Face aux restrictions de rassemblements et de célébrations liées à l'épidémie de Covid-19, le service diocésain de Pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Bordeaux propose plusieurs prières pour les familles, les prêtres et personnes isolées.

Cette page sera renouvelée, complétée et mise à jour régulièrement dans les jours à venir.

1 - Prière Mariale à réciter par tous les fidèles à la fin des messes de ces jours-ci : « Sous l'abri de ta miséricorde »

Cette prière est la plus ancienne adressée à la Vierge Marie (IIIe siècle). Cette Prière est une invocation collective à la Très Sainte Vierge, mère de Dieu, pour obtenir son intercession dans les moments difficiles. Cette prière est encouragée par le pape François.

« Sub tuum praesidium confugimus, sancta Dei Genitrix : nostras deprecationes ne despicias in necessitatibus, sed a periculis cunctis libera nos semper, Virgo gloriosa et benedicta. »

L’antienne « Sub tuum praesidium » en français :

« Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. »

Propositions chantées :

  • André GOUZES : S 033
  • Richard QUESNEl VL47-62-2



2 - Pour les prêtres, pour les jours à venir ou en cas de confinement, proposition est faite de célébrer les messes votives au numéro 37 (Pour les malades ou les infirmes) ou celle, adaptée, au numéro 34 (En temps de famine, ou pour ceux qui souffrent de la faim) selon les oraisons suivantes :



Antienne d’ouverture : Ps 73, 20.19.

Souviens-toi Seigneur, de ton alliance, n’oublie pas plus longtemps les pauvres de ton peuple, n’oublie pas le cri de ceux qui te cherchent.

Prière d’ouverture :

Dieu qui es pour la vie et non pour la mort,

tout ce qui vit attend de toi sa force ;

Dans ta pitié pour nous qui sommes tes enfants,

ne nous laisse pas souffrir plus longtemps de cette épidémie ;

Aide-nous à vaincre ce fléau :

Alors nous pourrons te servir dans la joie et en toute liberté.

Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.



Prière sur les offrandes :

Dans l’état de misère où nous sommes, Seigneur,

nous t’apportons de grand cœur cette offrande ;

Nous te demandons humblement

qu’elle devienne en cette eucharistie

le premier signe des secours que tu vas nous donner.

Par Jésus… Amen.

Prière après la communion :

C’est toi, Dieu très bon, qui nous as distribué

le pain qui n’est pas de la terre ;

Qu’il nous rende l’espérance,

Et nous donne assez de force

pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos frères.

Par Jésus… Amen.

3 - Temps de prière pour les fidèles :

Prière du diocèse de Bordeaux :

Dieu, viens à mon aide,
Seigneur à notre secours.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient, dans les siècles des siècles, Amen.

Cantique : « le Seigneur est ma lumière et mon salut  - psaume 26 »

(musique sur : https://www.youtube.com/watch?v=HuUXRfxZNBY)

R/ : Le Seigneur est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je crainte?
Le Seigneur est le rempart de ma vie : devant qui tremblerais je?

J'ai demandé une chose au Seigneur
La seule que je cherche
Habiter la maison du Seigneur
Tous les jours de ma vie

Habiter ta maison Seigneur
Pour t'admirer en Ta bonté
Et m'attacher à ton Eglise Seigneur
M'attacher à ton Eglise Seigneur

J'en suis sur je verrai les bontés du Seigneur
Sur la Terre des vivants
Espère sois fort et prends courage
Espère, espère le Seigneur

PSAUME : 90

ANTIENNE : À l’ombre de ses ailes, n’aie plus peur de la nuit.



1 Quand je me tiens sous l'abri du Très-Haut et repose à l'ombre du Puissant,
2 je dis au Seigneur : « Mon refuge, mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »
3 C'est lui qui te sauve des filets du chasseur et de la peste maléfique ; *
4 il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge :
sa fidélité est une armure, un bouclier.
5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole au grand jour,
6 ni la peste qui rôde dans le noir, ni le fléau qui frappe à midi.
7 Qu'il en tombe mille à tes côtés, +
qu'il en tombe dix mille à ta droite, *
toi, tu restes hors d'atteinte.
8 Il suffit que tu ouvres les yeux, tu verras le salaire du méchant.
9 Oui, le Seigneur est ton refuge ; tu as fait du Très-Haut ta forteresse.
10 Le malheur ne pourra te toucher, ni le danger, approcher de ta demeure :
11 il donne mission à ses anges de te garder sur tous tes chemins.
12 Ils te porteront sur leurs mains pour que ton pied ne heurte les pierres ;
13 tu marcheras sur la vipère et le scorpion, tu écraseras le lion et le Dragon.
14 « Puisqu'il s'attache à moi, je le délivre ; je le défends, car il connaît mon nom.
15 Il m'appelle, et moi, je lui réponds ; je suis avec lui dans son épreuve.
« Je veux le libérer, le glorifier ; +
16 de longs jours, je veux le rassasier, *
et je ferai qu'il voie mon salut. »

Lecture de la parole de Dieu :

Lecture de la seconde lettre de Saint Paul, apôtre, aux Corinthiens (2Co 1 3-7)

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père plein de tendresse, le Dieu de qui vient tout réconfort. Dans toutes nos détresses, il nous réconforte ; ainsi, nous pouvons réconforter tous ceux qui sont dans la détresse, grâce au réconfort que nous recevons nous-mêmes de Dieu.

En effet, de même que nous avons largement part aux souffrances du Christ, de même, par le Christ, nous sommes largement réconfortés. Quand nous sommes dans la détresse, c’est pour que vous obteniez le réconfort et le salut ; quand nous sommes réconfortés, c’est encore pour que vous obteniez le réconfort, et cela vous permet de supporter avec persévérance les mêmes souffrances que nous. En ce qui vous concerne, nous avons de solides raisons d’espérer, car, nous le savons, de même que vous avez part aux souffrances, de même vous obtiendrez le réconfort.

Intentions de prière :

Intentions proposées à partir d’un extrait de la lettre de Saint Paul, apôtre, aux Romains

1 - « J’estime, en effet, qu’il n’y a pas de commune mesure entre les souffrances du temps présent et la gloire qui va être révélée pour nous ». (Rm 8.18) 

Intention : Dieu notre Père, nous te confions tous tes fils les hommes en cette période d’épidémie mondiale. Fais que dans la tourmente ils sachent se tourner vers toi et garder une vraie solidarité envers tous.

R/. Sûrs de ton amour, et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions !

2 - « Nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien »

Intention : Seigneur Jésus, toi le Bon Pasteur, à l’image de nombreux saints dans l’Histoire de l’Eglise, permets aux chrétiens de chaque pays et particulièrement de notre diocèse à se comporter généreusement envers les malades, dans leur prière fraternelle et dans la possibilité de leurs actions. 

R/. Sûrs de ton amour, et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions !

3 - « Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous ». (Rm 8.34)

Nous te confions toutes les personnes qui vivent ce confinement dans la solitude de leurs maisons ou de leurs foyers d’hébergement, loin de leurs proches. Afin que notre prière soit pour chacun l’assurance de la sollicitude dont tu veux entourer chacun. Et pour tous les personnels soiugnants qui se dévouent avec générosité.

R/. Sûrs de ton amour, et forts de notre foi, Seigneur, nous te prions !

4 - « J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur ».(Rm 8.38-39) 

Seigneur que cette épreuve vécue pendant ce temps du Carême fortifie notre foi, notre espérance et notre charité pour nous préparer à vivre d’une façon renouvelée la victoire en nos vies de ta résurrection.

Notre-Père

Oraison :
Dieu qui es pour la vie et non pour la mort, tout ce qui vit attend de toi sa force ; dans ta pitié pour nous qui sommes tes enfants, ne nous laisse pas souffrir plus longtemps de cette épidémie ; aide-nous à vaincre ce fléau : alors nous pourrons te servir dans la joie et en toute liberté. Par Jésus Christ, ton fils notre Seigneur. Amen.



Saint Seurin, protecteur de la cité, priez pour nous

Saint Roch, priez pour nous

Saint Vincent de Paul et sainte Louise de Marillac, priez pour nous

Vénérable Pierre Bienvenue Noailles, priez pour nous

Tous les saints et saintes de notre diocèse, priez pour nous.

Prière du pape François à la Vierge Marie (11 mars 2020)

O Marie,
Tu brilles toujours sur notre chemin
comme un signe de salut et d'espoir.

Nous comptons sur toi, Santé des malades,
toi qui, à la croix, unie à la douleur de Jésus,
garde ferme ta foi.

Toi, (salut du peuple romain),
tu sais ce dont nous avons besoin
et nous sommes sûrs que tu nous le procureras
afin que, comme à Cana de Galilée,
la joie et la célébration reviennent
après l’épreuve.

Aide-nous, Mère de l'Amour Divin,
à nous conformer à la volonté du Père
et à faire ce que Jésus nous dit,
Lui qui a pris sur lui nos souffrances
et s'est chargé de nos peines
pour nous conduire à travers la croix,
à la joie de la résurrection. Amen.

Invocation finale à Marie :

« Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l'épreuve, mais de tous les dangers délivre-nous toujours, Vierge glorieuse et bénie. »

Propositions chantées :

André GOUZES : S 033 

Richard QUESNEl VL47-62-2

4 – Un Chapelet pour le Pays pour la saint Joseph

Jeudi prochain 19 mars (Saint-Joseph), la Conférence épiscopale italienne associe les fidèles à s’unir pour réciter symboliquement à la même heure (21h) un chapelet pour le Pays, en méditant les mystères lumineux du Rosaire et en y associant Saint Joseph, sous le vocable de protecteur de la Sainte Famille. D’autres peuvent s’associer à cette prière…

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+