Charte des Fraternités chrétiennes

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Retrouvez la charte des Fraternités chrétiennes élaborées pour susciter, dans tout le diocèse de Bordeaux, la mise en œuvre de cette proposition du Synode diocésain.

L’appel du synode diocésain

Nous proposons de promouvoir, développer et multiplier des petites communautés fraternelles de voisinage dans chaque paroisse, secteur pastoral… Ces communautés fraternelles sont des groupes diversement constitués et ouverts à tous (quel que soit leur état de vie) d’une dizaine de personnes, se réunissant de préférence à domicile, pour un partage de vie, de la Parole de Dieu, ainsi qu’un temps convivial. Elles visent un partage personnel et évitent l’anonymat des grandes communautés, pour avancer dans la foi en communauté à taille humaine.
Ces communautés sont en lien avec les prêtres et les paroisses. Elles sont des lieux de formation, de prière et de mission. Elles sont capables d’accueillir les gens de passage, de proposer éventuellement diverses célébrations de la Parole dans les églises, de manière publique et régulière et de créer du lien entre propositions cultuelles et culturelles. Elles auront enfin pour mission d’essaimer pour fonder de nouvelles communautés fraternelles.

Actes synodaux, P6

 

Des petites équipes conviviales et accueillantes

 

Les Fraternités Chrétiennes se veulent la traduction concrète du désir exprimé par beaucoup qu’existent des lieux fraternels et ouverts à tous. En effet, chaque être humain a besoin de tisser des liens fraternels avec d’autres. Et pour un chrétien, la vie de foi ne se vit pas seul, mais implique une dimension communautaire et fraternelle : il lui faut la possibilité d’échanger avec des frères et des sœurs et de recevoir d’eux un soutien.

Composée de personnes ou de familles, croyants ou pas, enracinée dans un territoire, comme une paroisse ou un quartier dans une ville, ou liée à un mouvement ou une nouvelle communauté, une Fraternité Chrétienne est un lieu de rencontre à taille humaine, où les relations en profondeur sont possibles, pour mieux vivre sa vie humaine et sa vocation de baptisé.

 

Bien plus que de simples groupes de partage d’Evangile, les Fraternités Chrétiennes sont des lieux :

 

  • d’accueil inconditionnel, d’amitié, d’attention et de soutien mutuels de ses membres ;
  • de prière et d’encouragement dans la foi ;
  • qui invitent et accueillent régulièrement de nouveaux membres. Elles sont donc appelées à se développer et à se multiplier. Elles participent ainsi à la Mission d’évangélisation de l’Eglise.

 

Elles lisent ensemble l’Evangile, et expérimentent que toute personne peut accueillir cette Parole et en être nourrie, quelle que soit sa démarche de foi.

 

Elles veillent à rester en lien et en communion avec l’ensemble de la communauté chrétienne et de ses pasteurs.

 

Elles prolongent le rassemblement dominical pour ceux qui sont chrétiens et qui s’en nourrissent.

 

Chaque Fraternité fixe le rythme de ses rencontres. L’expérience montre qu’elle doit se réunir fréquemment (plus d’une fois par mois) pour porter tous ses fruits.

 

Des fraternités pour vivre en disciples-missionnaires

 

Par la grâce de l’Esprit Saint, les Fraternités chrétiennes, présentes au long de l’histoire de l’Eglise sous des formes différentes, ont plusieurs objectifs, qui sont autant de fruits, tant pour la croissance des personnes et des communautés chrétiennes que pour le rayonnement de l’Evangile.

 

1. Elles favorisent la fraternité entre tous et l’attention à leur entourage

 

Vitale pour la vie de l’Eglise, l’existence des Fraternités Chrétiennes l’est aussi pour notre société marquée par l’individualisme et la solitude. La fraternité s’exerce par l’attention à la vie des uns et des autres, par la prière vécue ensemble, et par des échanges et des informations sur la vie de l’Eglise.

 

2. Elles mettent en œuvre l’évangelisation de proximité

 

Les Fraternités Chrétiennes permettent à ses membres de se soutenir dans l’annonce de l’Evangile au quotidien.

Mais elles ne sont donc pas des groupes destinés aux seuls croyants. Elles sont ouvertes à des personnes de tous horizons et aux cheminements divers : chrétiens pratiquants, personnes qui désirent poursuivre leur cheminement vers le Christ (par exemple à la suite du parcours Alpha, les personnes qui ont sollicité un sacrement ou qui ont connu un deuil, les catéchumènes, les néophytes adultes), personnes désireuses de découvrir la foi ou en quête de sens…

En effet, l’évangélisation passe par l’entrée de celui qui est en chemin dans un premier groupe de croyants. Les Fraternités Chrétiennes peuvent remplir ce rôle. Elles sont ainsi des lieux de première évangélisation et de découverte de la vie en Eglise.

 

3. Elles permettent l’accueil des plus fragiles

 

Autre volet de la fraternité, le service des frères les plus fragiles commence par l’accueil et l’écoute, qui sont déjà l’Evangile en acte : la première « Bonne Nouvelle », c’est d’être accueilli !

Les Fraternités Chrétiennes donnent le témoignage d’une Eglise ouverte et présente au monde en accueillant des chrétiens isolés, parfois marginalisés, pour leur permettre d’y retrouver la joie de rencontrer d’autres chrétiens ; et aussi en intégrant en son sein les personnes fragiles, pauvres, démunies ou en souffrance. Cet accueil se fait en lien avec la Diaconie de secteur.

 

4. Elles sont des lieux d’expérience de foi et de croissance dans l’intimité avec Dieu

 

Petites équipes de bases, modestes et ouvertes, souples et conviviales, les Fraternités Chrétiennes permettent à leurs membres de mieux découvrir l’Evangile et de prier ensemble, s’encourageant ainsi dans la vie spirituelle et s’exerçant à reconnaître la présence de Dieu dans leur vie personnelle et la vie des autres. La relation à l’Ecriture Sainte y est donc fondamentale.

Elles leur permettent aussi d’approfondir leur foi, en partageant les questions qui les habitent.

Et elles indiquent aux membres qui en ressentent le besoin les lieux, les parcours et les outils de formation existant sur le secteur et dans le diocèse.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+