Troisième dimanche de l'Avent : proposition d'une célébration liturgique domestique

Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance

1Th 5, 16-18

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Retrouvez la proposition de célébration liturgique domestique pour ce dimanche 13 décembre 2020, troisième dimanche de l'Avent, à vivre seul ou en famille, en communion avec toute l'Église.

3ème dimanche de l’Avent - Année B- Dimanche « Gaudete »

PRÉPARATION

Repères :

En chemin vers Noël, nous progressons, en ayant pour guide la Parole de Dieu. Ce dimanche, c’est encore Jean Baptiste qui nous presse : il est la voix qui crie dans le désert si nous ne l’écoutons pas… Efforçons-nous d’y être plus attentifs aujourd’hui.

Car Saint Paul vient également nous secouer avec ses impératifs : réjouissez-vous, priez, rendez grâce, écoutez les prophètes, croyez en la promesse car Dieu est fidèle… Ce 3ème dimanche de l’Avent nous appelle instamment à revêtir la joie de l’Évangile, à être à l’unisson de l’allégresse de Marie.

Ce dimanche nous dit que l’Avent n’est pas triste. Temps de pénitence, de conversion, il doit nous réjouir : oserions-nous tourner le dos à l’Amour qui se donne ? L’Antienne d’ouverture de la messe de ce jour insiste : « Soyez dans la joie du Seigneur, soyez toujours dans la joie, le Seigneur est proche ». « Gaudete » : réjouissez-vous ! C’est la caractéristique de ce dimanche, qui anticipe la joie de Noël à mesure que nos cœurs s’ouvrent à Celui qui vient.

Préparatifs :

  • L’espace prière s’enrichit aujourd’hui de la 3ème bougie de la couronne d’Avent, bougie de la joie. Le chemin est en place, la silhouette de Jean Baptiste également si les enfants l’ont réalisée dimanche dernier.

  • Les deux lectures sont denses, les mots sont forts : à lire, si on les proclame entièrement, fermement mais pas trop rapidement. Le psaume (Cantique) n’est autre que le Magnificat de Marie. Nous le connaissons et pouvons ainsi le chanter tous ensemble (éventuellement avec le chant Mon âme chante le Seigneur V 193).

  • Les enfants confectionnent à l’avance des fleurs de diverses couleurs en papier crépon pour décorer le bord du chemin, ou des guirlandes colorées qui seront traces de notre joie.

  • Choisir les chants parmi cette sélection, ou autre :
    L’espoir de la terre E 203-2
    La voix qui crie dans le désert EA 330
    Entrons dans l’espérance E 26-30
    Veilleurs bénissez Dieu P 19-58
    Préparez le chemin du Seigneur E 13-95
    Peuples qui marchez E 127
    Préparons le chemin du Seigneur E 63-87
    Toi qui viens pour tout sauver E 68
    Peuples, criez de joie M 27
    Fais paraître ton jour Y 53

ENTRER EN PRIÈRE

La personne qui conduit la prière introduit la célébration :

Troisième étape sur le chemin qui nous conduit à la crèche, temps de pause avec le Seigneur, réjouissons-nous ! Aujourd’hui, nous chantons notre joie de connaître le Sauveur, la joie d’être aimés de lui, la joie de notre baptême qui fait de nous ses messagers. Que ce temps de célébration ravive en chacun de nous, et entre nous, la paix qu’Il est venu donner au monde.

Tous font le signe de la croix :

Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit.

– AMEN.

Béni soit le Seigneur Dieu,

béni soit le Puissant :

son amour est fidèle !

Béni soit Dieu maintenant et toujours.

Chant d’ouverture :

Entrons dans l’espérance E 26-30

1 - Entrons dans l´espérance, Dieu nous mène vers son jour !

- ENTRONS DANS L´ESPERANCE, DIEU NOUS DONNE SON AMOUR.

Voici les temps nouveaux ! Le soleil se lèvera.

- VOICI LES TEMPS NOUVEAUX ! LA JUSTICE GERMERA.

 

R/. VIENS, SEIGNEUR, NOUS T´ATTENDONS, MONTRE-NOUS TON VISAGE !

 

2 - Entrons dans la tendresse, Dieu nous dit quel est son nom !

- ENTRONS DANS LA TENDRESSE, DIEU NOUS DONNE SON PARDON.

Voici notre Sauveur ! Tout ravin sera comblé.

- VOICI NOTRE SAUVEUR ! NOUS VERRONS FLEURIR LA PAIX.

 

3 - Entrons dans sa demeure, Dieu invite à son festin !

- ENTRONS DANS SA DEMEURE, DIEU NOUS DONNE LE VRAI PAIN ?

Voici l´Emmanuel ! Sur la terre il parlera.

- VOICI L´EMMANUEL ! DANS NOS CŒURS LA JOIE NAITRA.



Ou :

La voix qui crie dans le désert EA 330

1. La voix qui crie dans le désert : « Frayez pour Dieu la route !»
La voix d’Élie a retenti qui lui prépare un peuple.
Que vos chemins deviennent droits,
Portez un fruit de grâce, croyez à l’Évangile !

2. Quelqu’un que vous ne voyez pas déjà se manifeste :
Il ôtera votre péché, comme un Agneau sans tache.
Voici qu’il vient derrière moi,
Et vous verrez sa gloire briller au cœur du monde !

3. Je vous baptise avec de l’eau, changeant vos cœurs de pierre.
Mais lui baptise dans l’Esprit, le feu qui illumine.
Il est Celui qui doit venir
Déjà les sourds entendent et les lépreux guérissent.

4. «Comme une lampe avant le jour, j’annonce sa lumière :
Tandis que moi, je diminue, il faut que lui grandisse.»
Un cri s’élève en notre nuit :
«L’Époux s’avance aux noces, ma joie est de l’entendre.»



La personne qui conduit la prière adresse à tous les mots de Saint Paul, en respectant un bref silence entre chaque phrase (1 Th 5, 16…23, extraits) :

« Soyez toujours dans la joie,

priez sans relâche,

rendez grâce en toute circonstance …

N’éteignez pas l’Esprit, …

éloignez-vous de toute espèce de mal.

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers »

Ensemble, demandons au Seigneur de purifier nos cœurs, de nous aider à retrouver la joie de nos baptêmes :

Lave-nous de nos fautes AL 192 (Messe du renouveau)

1.Lave-nous de nos fautes, Seigneur.

Purifie nous de nos offenses.

Prends pitié de nous, prends pitié de nous.

2.Rends-nous la joie d’être sauvés,

qu’un esprit nouveau nous soutienne.

Prends pitié de nous, prends pitié de nous.

3.Ouvre nos lèvres, Seigneur,

et notre bouche annoncera ta louange.

Prends pitié de nous, prends pitié de nous.

[Pendant l’Avent, on ne chante pas le Gloire à Dieu : nous le chanterons mieux encore à Noël !].



ÉCOUTER LA PAROLE

Réjouissons-nous, le Seigneur est miséricorde, et il veut notre bonheur.

C’est lui qui éclaire nos cœurs de sa lumière, il renouvelle en nous la joie d’être sauvés.

Allumer la 3ème bougie de la couronne de l’Avent

Acclamation : Alleluia pour le temps de l’Avent U 63-87

Alleluia. Alleluia. L’Esprit du Seigneur est sur moi : il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Alleluia.

Lecture de l’Évangile selon saint Jean (Jn 1, 6-8. 19-20 : extraits) :

(Cette page d’Évangile est, en grande partie, un dialogue entre les chefs religieux juifs et Jean le Baptiste ; elle peut ainsi être lui à trois voix : narrateur / Juifs / Jean-Baptiste)

«N.  Il y eut un homme envoyé par Dieu ; son nom était Jean.

Il est venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière,

afin que tous croient par lui.

Cet homme n’était pas la Lumière,

mais il était là pour rendre témoignage à la Lumière.

Quand les Juifs lui demandèrent :

J/ « Qui es-tu ? »

N/ Il déclara ouvertement :

JB/ « Je ne suis pas le Christ. ».

N/ Ils lui demandèrent : J/ « – Es-tu le Prophète annoncé ? »

N/ Il répondit : JB/ « Non. »

N/ Alors ils lui dirent :

JB/ « Qui es-tu ? Que dis-tu sur toi-même ? »

N/ Il répondit :

JB/ « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur,

comme a dit le prophète Isaïe. »

N/ Ils lui posèrent encore cette question :

J/ « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »

N/ Jean leur répondit : JB/ « Moi, je baptise dans l’eau.

Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;

c’est lui qui vient derrière moi,

et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »

N/ Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain,

à l’endroit où Jean baptisait. ».

– Acclamons la Parole de Dieu.

Louange à toi, Seigneur Jésus.



Partage d’Évangile :

1/ Jean Baptiste est le fils d’Elisabeth et Zacharie, Elisabeth est la cousine de Marie. Ainsi, Jean Baptiste et Jésus sont cousins (petits-cousins). Mais surtout, Jean Baptiste est « le Précurseur », celui qui vient juste avant Jésus. C’est pourquoi il appelle tous les hommes à la conversion, il cherche à se faire oublier lui-même pour que chacun accueille Jésus, le Sauveur.

- Dans notre vie, qui a joué ce rôle de précurseur, d’annonciateur de Jésus ? Qui nous l’a fait connaître ? Nommons ces personnes, disons leur merci. (les enfants placent une fleur ou un début de guirlande, en signe de joie)

2/ Jean Baptiste porte ce nom parce que, justement, il baptisait dans le Jourdain. Mais il tient à préciser à tous que, avec Jésus, vient le baptême nouveau, le baptême dans l’eau et l’Esprit Saint.

- Si nous avons assisté à un baptême, avons-nous fait attention à cela, au sens chrétien du baptême qui nous fait vivre « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit » ?

- L’Esprit renouvelle en nous chaque jour, comme dans l’Église, la charité du Christ. Remarquons-nous sa présence vivifiante dans notre quotidien ? Y at-il eu un moment où nous avons ressenti sa force, son soutien, sa lumière ? (autre fleur, guirlande)

3/ Pourquoi cet Évangile est-il lu pendant l’Avent, à dix jours de Noël ?

- Parce que Noël ne fête pas seulement l’ancien souvenir de la naissance de Jésus à Bethléem : Noël célèbre l’avènement (= venue) du Fils de Dieu chez les hommes. Or, cette venue est à la fois dans le passé (à Bethléem, il y a 2000 ans), dans le présent (Jésus vient à nous par sa Parole, et Il a promis d’être avec ceux qui se rassemblent en son nom), et dans le futur (son retour à la fin des temps pour rassembler tous les hommes en son Royaume).

- Jean Baptiste nous conduit donc à la crèche où nous pourrons adorer le Mystère, adorer Dieu-parmi-nous, adorer le Tout-Puissant qui se fait tout petit, bébé, fragile et vulnérable….

Avec la silhouette de Jean Baptiste qui est là depuis dimanche dernier, les enfants écrivent les prénoms d’autres personnes (qui nous ont fait découvrir le Seigneur) en marche vers la crèche avec nous… Ils achèvent également la mise en place de la guirlande ou des fleurs.

Chant :

L’espoir de la terre E 203-2

Bonne Nouvelle, Bonne Nouvelle :

Paix sur la terre et aux cieux !

Toi Jésus-Christ, Toi Jésus-Christ,

Donne-nous ton Esprit.

 

1 - L'espoir de la terre, qui le comblera ?

Ta Bonne Nouvelle, qui l'annoncera ?

Les champs de blé attendent

Les moissonneurs d'amour,

Et les chemins tendent les bras

Aux voyageurs de l'espérance.

 

2 - L'espoir de la terre, qui le comblera ?

Ta Bonne Nouvelle, qui l'annoncera ?

Les barbelés attendent

Les bâtisseurs de paix

Et les prisons ouvrent les murs

Aux messagers de ma délivrance.

 

3 - L'espoir de la terre, qui le comblera ?

Ta Bonne Nouvelle, qui l'annoncera ?

Les champs de fleurs attendent

Les hommes au cœur d'enfant,

Et les jardins vont applaudir

Les musiciens de l'innocence.

 

4 - L'espoir de la terre, qui le comblera ?

Ta Bonne Nouvelle, qui l'annoncera ?

Les longues nuits attendent

Les annonceurs du jour,

Et les déserts vont accueillir

L'eau de la vie en abondance.

 

5 - L'espoir de la terre, qui le comblera ?

Ta Bonne Nouvelle, qui l'annoncera ?

Tous les pays attendent

Les hommes au cœur blessé,

Et les cités s'ouvrent enfin

Aux crucifiés de la patience.

RÉPONDRE À LA PAROLE

Avec Marie, avec Jean Baptiste, avec tous les témoins de la Bonne Nouvelle, rendons grâce au Seigneur et adressons-lui notre supplication pour les plus petits, les plus pauvres.

« Le Seigneur m’a consacré par l’onction ». Pour les personnes consacrées, pour les ministres de l’Église qui ont reçu l’onction du sacerdoce, demandons la joie d’annoncer l’Évangile. Ensemble, prions :

R/ Tu es le Dieu fidèle, éternellement D 163

« Le Seigneur Dieu fera germer la justice ». Pour les bénévoles prenant soin des sans-abris et pour celles et ceux qui exercent une responsabilité politique, demandons l’Esprit de justice et de paix. Ensemble, prions :

« Éloignez-vous de toute espèce de mal ». Pour les victimes de violence, pour les malades, les mourants et leurs familles, demandons la grâce de la consolation. Ensemble, prions :

« Redressez le chemin du Seigneur ». Pour que tous les baptisés soient artisans du Royaume en diffusant la vraie Lumière, demandons l’Esprit de fidélité. Ensemble, prions :


Accorde-nous, Seigneur notre Dieu, la force de la foi, la joie de l’espérance, et le courage de la charité, pour que nous osions témoigner du vrai sens de Noël et de la grâce de notre baptême. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

– AMEN.


Nous te rendons grâce, Dieu éternel et tout-Puissant, toi qui donnes au monde ton Fils. Il vient pour nous sauver, Il vient renouveler la Terre, Il vient pour nous offrir sa Lumière. Avec Marie, l’humble servante de ton amour, nous te chantons :

Magnificat…

ou

Mon âme chante le Seigneur V 193

1 - Mon âme chante le Seigneur, Alléluia ! Alléluia !

Et dans mon cœur, il n'est que joie, Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

 2 -  Il a jeté les yeux sur moi, Alléluia ! Alléluia !

En moi son nom sera béni,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

3 - De ses merveille(s) il m'a comblée, Alléluia ! Alléluia !

Saint est son Nom dans tous les temps, Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

4 - Il fait tomber les orgueilleux, Alléluia ! Alléluia !

Mais Il relève les petits,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

5 - Il rassasie les affamés, Alléluia ! Alléluia !

Mais Il renvoie les suffisants,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

6 - Il vient en aide à Israël, Alléluia ! Alléluia !

Il se souvient de son amour,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

7 - Envers son Peuple bien aimé, Alléluia ! Alléluia !

Il tient promesse pour toujours,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !

8 - Gloire et louange à notre Dieu, Alléluia ! Alléluia !

Gloire à Jésus, au Saint Esprit,  Alléluia ! Alléluia ! Alléluia !



La personne conduisant ce temps de célébration invite au silence, puis dit :

Oui, gloire à Dieu qui fait de nous ses enfants, gloire à Jésus, son Fils, qui s’est fait pauvre pour tous les pauvres, gloire à l’Esprit d’amour qui nous conduit et met déjà dans nos cœurs la joie de Noël…

C’est avec Jésus que nous pouvons prier ce Tout-Puissant qui nous aime et que nous appelons Père. Unis par l’Esprit Saint à toutes les familles en prière, à toutes les personnes isolées, à celles et ceux qui ont besoin d’amour, nous osons dire : Notre Père…

VIVRE EN DISCIPLES

Saint Paul nous a fixé le programme. En nous demandant de rayonner de joie, il nous appelle à rejeter le mal et à bâtir la paix. À nous laisser sanctifier, vivifier de la vie même de Dieu. Alors le chemin du Seigneur sera redressé, alors la Lumière viendra dissiper les ténèbres du monde.

Concrètement, que ferons-nous au cours de cette semaine pour être témoins du Sauveur qui vient ?

  • En famille, avec nos proches, ou au travail : apaiser les tensions, s’entraider
  • Visiter une personne isolée et sans ressources, lui offrir quelque cadeau qui la réconforte
  • En société, rester vigilants, respecter les mesures sanitaires, aider des voisins
  • Etc …

Recevons la Bénédiction du Seigneur, qu’elle soit pour nous force et lumière tout au long de la semaine [les parents peuvent la dire en alternance] :

Bénédiction pour le temps de l’Avent :

- Nous croyons que le Fils de Dieu est venu dans ce monde,

et nous attendons le jour où Il viendra de nouveau.

À la clarté de cette lumière qui lève,

que Dieu son Père nous guide en chemin

et qu’Il multiplie sur nous ses bénédictions !

- AMEN !

- Qu’Il rende ferme notre foi,

joyeuse notre espérance

et constante notre charité.

- AMEN !

-La venue du Rédempteur, pauvre parmi les pauvres,

est déjà pour nous une grande joie.

Quand Il apparaîtra dans toute sa gloire,

qu’Il nous ouvre le bonheur sans fin !

- AMEN !

-Et que Dieu tout-puissant nous bénisse,

Lui qui est Père, Fils et Esprit Saint !

- AMEN !

Envoi 

Heureux de cette célébration, demeurons habités par la joie du Seigneur.

Redressons ce qui doit être meilleur, que cette troisième semaine

nous aide à vivre en dignes témoins du Sauveur qui vient.

Allez dans la paix du Christ ! 

- Nous rendons grâce à Dieu.



Chant final :

Peuples, criez de joie M 27

1. Peuples, criez de joie et bondissez d’allégresse :
Le Père envoie le Fils manifester sa tendresse ;
Ouvrons les yeux : Il est l’image de Dieu
Pour que chacun Le connaisse.

2. Loué soit notre Dieu, source et parole fécondes :
Ses mains ont tout créé pour que nos cœurs Lui répondent ;
Par Jésus-Christ, Il donne l’être et la vie :
En nous sa vie surabonde.

3. Loué soit notre Dieu qui ensemence la terre
D’un peuple où son Esprit est plus puissant que la guerre ;
En Jésus-Christ la vigne porte du fruit
Quand tous les hommes sont frères.

4. Loué soit notre Dieu dont la splendeur se révèle
Quand nous buvons le vin pour une terre nouvelle ;
Par Jésus-Christ le monde passe aujourd’hui
Vers une gloire éternelle.

5. Peuples, battez des mains et proclamez votre fête :
Le Père accueille en Lui ceux que son Verbe rachète ;
Dans l’Esprit Saint, par qui vous n’êtes plus qu’un,
Que votre joie soit parfaite.

Ou

Aube nouvelle

1 - Aube nouvelle dans notre nuit

pour sauver son peuple, Dieu va venir

Joie pour les pauvres, fête aujourd'hui,

il faut préparer la route au Seigneur (bis)

2 - Bonne nouvelle, cris et chansons,

pour sauver son peuple, Dieu va venir

voix qui s'élève dans nos déserts

il faut préparer la route au Seigneur (bis)

3 - Terre nouvelle, monde nouveau,

pour sauver son peuple, Dieu va venir,

paix sur la terre, ciel parmi nous

il faut préparer la route au Seigneur (bis)

Image principale : Saint Jean le Baptiste, Leonardo da Vinci - Musée du Louvre, Paris

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+