Propositions de célébrations domestiques pour la Semaine Sainte 2020

Depuis plusieurs années, le magistère invite avec insistance les familles chrétiennes, à être renouvelées dans une profonde conscience ecclésiale. À l’heure où l’institution familiale est quelque peu malmenée, est-il nécessaire de rappeler que l’Esprit Saint ne souffle pas dans le sens de la désespérance ? Le concile Vatican II nous rappelle avec force qu’en période de "marée basse", c’est l'Église domestique qui surgit comme un roc ; c’est elle qui "manifestera à tous les hommes la présence vivante du Sauveur dans le monde et la véritable nature de l'Église." Plus que jamais, l’Église domestique est "appelée à prendre une part active et responsable à la mission de l'Église d’une façon propre et originale". (Jean-Paul II, Familiaris Consortio, 50)

François et Pascale Meusnier, article de la revue "Disciple"

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Alors que le confinement se prolonge pour faire face à l'épidémie de Covid-19, la Pastorale liturgique et sacramentelle propose aux fidèles du diocèse de Bordeaux de vivre cette Semaine sainte et la fête de Pâques en communion les uns les autres à travers des propositions de célébrations à vivre, chez soi, seul ou en famille.

Ce Carême 2020 nous a brusquement plongés en confinement.

Une expérience inédite, à vivre cependant « en Église », en communion les uns les autres.

Chaque famille est une petite Église domestique : unis à l’Église universelle, célébrons le Christ Jésus qui va vers sa Passion. Cette expérience n’est pas nouvelle pour l’Église. Déjà, à la fin du IIe siècle, un auteur comme Tertullien pouvait écrire d’un couple chrétien :

Ensemble ils prient, ensemble ils se prosternent, ensemble ils jeûnent s’instruisent, s’exhortant et se soutenant mutuellement (…) Ils chantent entre eux deux des psaumes et des hymnes ; c’est à qui louera le mieux leur Dieu. Le Christ se réjouit en voyant et en entendant un tel ménage. Il lui envoie sa paix. Là où il y en a deux, il est lui-même : et là où il est, le mal n’est pas".

Tertullien, Ad uxorem 2, 8.

Au cours de cette Semaine sainte, prévoyons chaque jour ce rendez-vous avec le Seigneur et avec l’Église. Offrons ce mal, cette privation, qui nous fait souffrir, en demandant au Christ de nous fortifier dans l’espérance.

Fiche pratique pour aborder au mieux la préparations des différentes célébrations :
Retrouvez quelques conseils pratiques pour bien aborder les fiches réalisées par la Pastorale liturgique sacramentelle de Bordeaux, proposant des célébrations domestiques du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques.

LIRE LA FICHE PRATIQUE

Jour de Pâques (dimanche matin 12 avril) - "Christ est ressuscité"

Liturgie domestique, à vivre seul(e), en couple, en famille, en communion avec toute l’Église.

Jour de Pâques (dimanche soir 12 avril) - "Reste avec nous, Seigneur"

Liturgie domestique, à vivre seul(e), en couple, en famille, en communion avec toute l’Église.

  • "Se sentir unis dans une prière commune"

    Le P. Jean-Laurent Martin, responsable de la Pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Bordeaux, revient sur les sources d'inspiration ayant servi pour bâtir les propositions de célébrations domestiques de la Semaine sainte (...)
  • Propositions de célébrations domestiques pour la Semaine Sainte 2020

    Alors que le confinement se prolonge pour faire face à l'épidémie de Covid-19, la Pastorale liturgique et sacramentelle propose aux fidèles du diocèse de Bordeaux de vivre cette Semaine sainte et la fête de Pâques en communion les uns (...)
  • Jour de Pâques (soirée), "Reste avec nous, Seigneur" : proposition d'une célébration domestique

    Retrouvez la proposition faite pour ce Dimanche de Pâques (soir), 12 avril 2020, par la Pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Bordeaux. À vivre seul.e, en famille, en (...)
  • Jour de Pâques, dimanche matin, "Christ est ressuscité !" : proposition d'une célébration domestique

    Retrouvez la proposition faite pour ce Dimanche de Pâques (matin), 12 avril 2020, par la Pastorale liturgique et sacramentelle du diocèse de Bordeaux. À vivre seul.e, en famille, en (...)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+