Messe des peuples 2013

Retour en image et son sur la messe des peuples du 20 janvier 2013, célébrée en l'église de la Trinité du Grand Parc. Elle réunissait les communautés chrétiennes d'origine étrangère, en présence du Cardinal Jean-Pierre Ricard et de l'évêque auxiliaire Mgr Laurent Dognin.

Les tenus hautes en couleurs des Malgaches, Tamouls, ou Vietnamiens, les foulards rouge, or et vert des Portugais, ou le chant des Polonais ou de la chorale africaine accompagnant toute la célébration... La messe des peuples est, au premier abord, une multitude de sonorité et de cartes postales venus du monde entier. Mais au-delà du folkore et du melting-pot culturel, ce qui frappe c'est la profondeur et la richesse des prières que portent chacune des communautés d'origine étrangère dans cette liturgie réunissant véritablement les membres d'un seul corps. Une manifestation du caractère catholique, c'est-à-dire universel, de l'Église qu'a souligné Mgr Jean-Pierre Ricard en débutant la célébration, après la procession des drapeaux des pays représentés.

Procession des drapeaux durant la messe des peuples

 

Après le Kyrie en plononais (ci-dessous), c'est au tour de la communauté Malgache de faire entendre le Gloria.

(Kyrie - Polonais)

Panie przebacz nam. Ojcze, zapomnij nam. Zapomnij namnasze winy,

Przywolaj, kiedy bladzimy. Ojcze, zapomnij nam.

Panie, przyjmij nas. Ojcze, przygarnij nas. I w swej ojcowskiej milosci

Ku naszej schyl sie slabosci. Ojcze, przygarnij nas.

(Traduction)

Seigneur, pardonne nous. Père, oublie nos fautes ne te souviens pas de nos péchés,

Fais-nous revenir à toi ! Père, oubie nos fautes.

Seigneur accueille nous. Père, étreins-nous, dans ton amour paternel, 

Penche toi sur nos faiblesses. Père, embrasse-nous.

 

 

Après les lectures du jour et l'homélie de Mgr Ricard, la prière universelle est l'occasion pour chacune des communautés, dans sa langue, de porter un message de solidarité avec tous les migrants et réfugiés. Puis les offrandes traditionnelles sont apportées à l'autel.

 

Après la consécration, l'Arati de la communauté Tamoul présente encens et bougies devant l'autel.