Fiche 8 : Notre exemple suffit-il pour évangéliser ?

Lorem ipsum dolor sit amet
Exemple de vie et paroles explicites sont indispensables à l’évangélisation.

Le processus d’évangélisation demande de prendre la parole. Et bien sûr, nous pouvons craindre de le faire. Nous pourrions alors être tentés de croire que le fait de simplement vivre en chrétien serait suffisant pour évangéliser ceux qui nous entourent. Bien sûr que notre style de vie est nécessaire et doit être un témoignage, au point de poser question, comme on le voit tout au long des Actes des Apôtres. Mais ce style de vie ne dit pas forcément le pourquoi, l’origine, la raison qui guident les gestes du chrétien. Dans l’Évangile, on s’aperçoit que le style de vie de Jésus ne suffit pas ; il doit aussi parler !

Paul VI, dans L’évangélisation du monde moderne, insiste sur le fait qu’il faut une annonce claire de l’Évangile ; sinon, le témoignage de vie ne portera pas de fruits. D’où le partage de l’expérience personnelle que l’on a du Christ : nous qui avons une expérience plus forte du Seigneur, nous devons aller au-devant des personnes qui ne sont pas forcément très attirées par le Christ et qui n’ont pas forcément très envie de sortir de leurs habitudes, pour leur communiquer la Bonne Nouvelle. Car le principe de base de la communication, c’est quelqu’un qui dit quelque chose à quelqu’un ; sinon, il ne se passe rien… A un moment, il faut parler ! Et pour parler de Jésus, il n’est pas nécessaire d’être très savant (les Apôtres ne l’étaient pas !), mais de l’avoir rencontré. Quand on évangélise, on commence toujours par simplement partager sur le « peu de Jésus que l’on a rencontré », l’expérience, même modeste, que l’on a faite de Jésus. Car en donnant notre expérience, ce que nous disons ne peut avoir alors que l’accent de la vérité. Et le sommet du partage sera la joie de la rencontre avec le Christ.