Fiche 7 : Comment évangéliser ?

Lorem ipsum dolor sit amet
Huit étapes principales peuvent être distinguées, où la prière est permanente.

Le Nouveau Testament nous offre les éléments principaux de tout processus d’évangélisation.

1.    La prière à l’Esprit Saint, pour lui demander d’être missionnaire ; de savoir discerner, parmi les personnes qui nous entourent habituellement, celle(s) qui est en attente de l’annonce de l’Évangile ; pour discerner aussi les moments favorables pour cette annonce ; pour demander le courage de parler, et l’inspiration des paroles qui peuvent être dites.

2.    Le service et l’amitié, l’écoute et le dialogue avec ces personnes : c’est le grand secret que nous avons appris de Jésus lui-même : « Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir » (Marc 10, 45). Pour cela, il faut avoir sur elles un regard positif et aimant, en lui montrant qu’elle compte dans notre vie.

3.    Le témoignage et le partage, en explicitant comment la foi au Christ change notre vie et comment elle nous pousse à agir de façon spécifique. Il s’agit simplement de témoigner « du peu de Jésus que nous avons rencontré ».

4.    La réponse aux interrogations que peuvent susciter notre témoignage : « Soyez toujours prêts à répondre à quiconque nous demande raison de l’espérance qui est en nous » (1 Pierre 3, 15). Ces réponses, inhérentes au dialogue, demandent à la fois de la prière à l’Esprit Saint, de la formation, de la patience et de la Charité pour aider ceux qui nous interrogent à dépasser leurs préjugés, leurs hésitations et leurs peurs sur Dieu, la foi, l’Église...

5.    L’annonce explicite faite à telle personne, en l’invitant à confier sa propre vie au Christ et à s’engager dans une relation personnelle avec Lui, comme Pierre au jour de Pentecôte (cf. Actes 2, 14-41) : « Ce même Jésus, qui m’aime et me sauve, t’aime également et veut de te sauver ». C’est la phase la plus délicate du processus d’évangélisation, où il est proposé à ce frère ou cette sœur d’entrer peu à peu dans une autre forme de pensée et de vie.

6.    L’entrée de cette personne dans un premier groupe de croyants, pour que l’évangélisé commence à se rendre compte que la foi en Jésus ne se vit pas seul, et que d’autres croyants peuvent lui apporter des éclairages complémentaires sur la foi et l’aider. Pendant ces rencontres, l’évangélisé sent peu à peu le besoin de plus avancer dans son propre cheminement, d’approfondir sa connaissance du Christ, d’apprendre à prier, de connaître la communauté et son pasteur… Les petites Fraternités de voisinage peuvent être un de ces groupes de croyants.

7.    L’entrée dans la communauté confessante, avec en particulier la pratique des sacrements.

8.    Le passage du rôle d’évangélisé à celui d’évangélisateur : ayant pris conscience des dons que le Seigneur lui a accordés, l’évangélisé veut, à son tour, servir et annoncer ce qui le faire vivre désormais.