À Madagascar, vivre la mission en famille

Partis à Madagascar pour vivre une mission au service des plus pauvres, Francisque et Anaïg racontent comment ils ont vécu cette expérience avec leurs trois enfants.

There was an error while rendering this tile

Photo de famille devant la vieille ville de Fianar.jpgIl y a deux ans nous discernions avec Fidesco un désir de partir en famille pour une mission au service des plus pauvres et de l’Église. Derrière ce désir nous voulions faire un pas de côté dans nos carrières, recentrer notre vie autour de notre famille après des années intenses professionnellement, nous mettre au service des plus pauvres de manière plus radicale et rendre un peu de ce que nous avions reçu de Dieu. Puis tout s'est mis en place pour permettre le départ.

À Fianarantsoa, nous vivons une autre réalité humaine où la pauvreté extrême se mêle aux grandes joies partagées et aux relations de qualité. Nous avons avec les Malgaches le temps pour nous et c'est un trésor. Jour après jour, nous nous émerveillons des découvertes et des surprises d'un pays si différent, tout en nous laissant déranger par ses pauvretés ou ses injustices. Comment ne pas être interpellé par la petite Ruby de 1 an qui vit sur le pas de notre porte touchée par une malnutrition sévère ? Comment ne pas être bouleversé en voyant des enfants de 10 ans incarcérés ? Comment ne pas être ébranlé par un décès qui survient par manque de prise en charge médicale ? Loin de nous décourager ces situations nous poussent à être présents encore davantage, et à agir quand nous le pouvons, en prenant notre part.

Nos enfants font notre admiration par leur capacité à s'acclimater à cette nouvelle vie. Mieux encore, leur simple présence est vecteur de relation. Combien de fois ils nous permettent de vivre les rencontres au cœur de notre mission.

Cette mission nous la vivons sous le regard de Dieu. Jamais notre vie de prière personnelle et familiale n'a été aussi ancrée au réel de notre quotidien. A Madagascar Dieu est partout ! Nous fêtons les 150 ans de la Mission catholique à Fianar cette année. C’est le grand écart entre notre bonne vieille Église de France et la toute jeune Église de Madagascar pleine de vitalité. Dans notre diocèse les fidèles construisent les églises de leurs propres mains et près de 10 000 jeunes sont confirmés chaque année ! De quoi changer notre regard sur l’Église Catholique Universelle, notre Église !

Les Malgaches peuvent être nos maîtres dans de nombreux domaines : le respect des aïeuls, l'importance de l'harmonie dans les relations, la simplicité et la joie, l'accueil et le partage, etc.

Fianarantsoa est "la ville où on apprend le bien" et elle porte vraiment bien son nom. Ici, en famille, nous apprenons le bien et nous espérons ardemment pouvoir le partager à notre retour en France avec notre famille, avec nos amis, avec nos proches et dans notre Église.

Francisque, Anaïg, Zélie, Zita et Syméon
Coopérants FIDESCO à Fianarantsoa (Madagascar)

There was an error while rendering this tile