Rassemblement européen de Taizé à Rome

Du 28 décembre 2012 au 2 janvier 2013, près de 40 000 jeunes de toute l'Europe se sont rassemblés avec les frères de Taizé à Rome. Parmi eux, une soixantaine de Girondins dont Jean, 27 ans qui livre son témoignage.
Tu as passé le nouvel an à Rome, en compagnie de milliers de jeunes catholiques de toute l’Europe. Quelle expérience as tu vécu ?

C’est la deuxième fois que je me rendais à Rome, mais la première fois que je partais avec un groupe de Taizé. Le fait d’être avec Taizé fait que les cérémonies vécues étaient très simples, et fondées sur une expérience de la rencontre. La liturgie des frères de Taizé est particulièrement épurée. Les chants sont très beaux, mais il n’y a presque que les chants dans la prière ainsi que les groupes de partage. J’ai pu vraiment profité de ces derniers pour réfléchir à ce qui est important dans ma foi.

Personnellement, j’ai eu des expériences assez difficiles ces derniers temps.  Le simple fait d’être avec des gens, de prier, de s’exercer à une forme de tolérance m’a fait beaucoup de bien. Le très bon accueil reçu a compté. Mon frère et moi avons été hébergés dans une famille sud-américaine qui avait peu mais nous a donné beaucoup.

Ce sont des expériences que l’on peut retrouver, je pense, lors des JMJ, que j’ai pu vivre à Cologne et Madrid, mais avec une dimension plus humaine, car il y a  beaucoup moins de monde, et les temps de prière sont plus nombreux. On a eu également la chance de faire une prière avec le pape sur la place Saint-Pierre, un moment très émouvant.

Je n’ai pas découvert la prière à cette occasion, mais cela m’a donné l’envie de continuer de prier y compris dans les moments difficiles. J’ai été renforcé en ce sens.

L'intégralité de l'interview :