Congrès Vocations 2022 : le père Éloi Desrippes en parle !

Ce discernement, « bien qu’il inclue la raison et la prudence, il les dépasse parce qu’il s’agit d’entrevoir le mystère du projet unique et inimitable que Dieu a pour chacun […] Ce qui est en jeu, c’est le sens de ma vie devant le Père qui me connaît et qui m’aime, le vrai sens de mon existence que personne ne connaît mieux que lui »

Chapitre 9 de l'Exhortation apostolique Christus Vivit

Le week-end du 30 avril au 1er mai a lieu à Paris le "Congrès Vocations", événement d'ampleur national proposé par la Conférence des évêques de France. Ce week-end se déroulera en deux temps : un colloque portant sur les vocations sacerdotales et consacrées,  puis une invitation pour les jeunes, étudiants et jeunes pro « Ta vie est mission ! Festival Vocations ».


Le Service national pour l'évangélisation des jeunes et pour les vocations de la Conférence des évêques de France organise du 29 avril au 1er mai prochain « le Congrès Vocations » à Paris. Pouvez-vous nous parler de cet événement ? Le diocèse de Bordeaux sera-t-il représenté ?

Il y aura d’abord un colloque avec différents intervenants pour approfondir la question vocationnelle. Ce congrès se veut être un signe d’espérance et d’élan pour l’Église. Enfin, il y aura un festival le samedi et dimanche pour les jeunes sur la vocation. Le diocèse de Bordeaux sera représenté par des membres du Service diocésain des vocations dont moi-même.

L’Église catholique souffre d’une crise des vocations. De moins en moins de jeunes sont prêts à s’engager dans un processus de célibat consacré. Comment expliquez-vous cela ?

Oui l’Église en souffre. Il y a évidemment de nombreux facteurs qui expliquent cela : sociologiques, humains, historiques… mais je crois que c’est d’abord notre manque de foi qui est la principale cause de la crise des vocations. Le Christ ne cesse d’appeler, mais qui répondra ? Qui aussi relaiera son appel ? Le Corps tout entier est responsable des vocations : tous ensemble avec confiance et espérance osons annoncer la Bonne Nouvelle de la Vocation. Dieu ne change pas, il continue d’appeler : c’est un acte de foi et d’espérance pour notre monde. L’Église et le monde ont profondément besoin de la vie consacrée et su sacerdoce ministériel.

Ce congrès se place dans la suite du Synode des jeunes initié par le pape François en 2018 ainsi que des JMJ 2023 qui auront lieu à Lisbonne. Quel message aimeriez vous transmettre aux jeunes pour les aider à cheminer vers leur vocation ?

À la suite du Christ et de l’Église : « N’ayez pas peur, le Christ n’enlève rien, il donne tout » ! Dieu compte sur nous pour brûler le monde de son amour. « Qui enverrai-je, qui sera mon messager ? » Is 6,8.  

En ce sens n’ayez pas peur de discerner votre vocation, de vous laisser interroger : « quelle est la volonté de Dieu pour moi ? » ; c’est un chemin de vie, de liberté, non seulement pour vous, mais aussi pour toute l’Église.

Photos (1).png


 Père Éloi Desrippes
Responsable du Service diocésain des vocations