Un an de pontificat du pape François

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le 13 mars 2013, Mgr Jorge Mario Bergoglio était élu, par les cardinaux en conclave, évêque de Rome et pape de l'Eglise catholique. Petit tour des articles et réactions à l'occasion du premier anniversaire de son pontificat.

 

Il n'aura pas soufflé de bougies, mais envoyé un simple tweet. "Priez pour moi" : c'est par ce court message posté, ce jeudi 13 mars au matin, sur son compte twitter que le pape François a marqué la date anniversaire de son élection comme évêque de Rome et 265ème successeur de Pierre, le 13 mars 2013.

Alors que de nombreux voeux lui ont été adressé toute la semaine, le pape participait aux exercices spirituels de la Curie pour le temps de Carême à Arricia, à l'extérieur de Rome. 

 

Les rétrospectives

Premier à revenir sur cette première année de pontificat, le site du Vatican propose sur sa page d'accueil un retour, en 70 diapos, sur les photos et paroles marquantes du pape François.

 

Très complet, l'infographie interactive réalisée par le journal La Croix revient, à travers des articles du journal et des reportages d'autes médias,  sur ces douze mois de pontificat.

 

 

En vidéo et en musique, le CTV, l'organe de télévision du Saint-Siège, propose un clip des moments forts de l'élection du pape à sa visite à Lampedusa, en passant par les JMJ à Rio ou les nombreuses rencontres avec la foule de fidèles lors des audiences générales.

 

 

Autre clip, avec cette fois les paroles du Pape, réalisé par KTO. On y retrouve le pape appellant à de nombreuses reprises à "rejoindre les périphéries", et préférant "une Eglise qui sort et risque d'être accidentée, à une Eglise qui reste enfermée et est malade".

 

Les réactions

Parmi les nombreuses réactions et interviews de personnalités et observateurs de ce premier pontificat, le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, est revenu sur l'antenne de KTO sur le style du pape François : " un homme de relation et d'autorité, qui nous bouscule et nous invite continuellement à la conversion".

 

 

Dans le journal le Monde, c'est le provinciale de France de la Compagnie de Jésus, Jean-Yves Grenet qui revient sur les traits et méthodes du premier Pape jésuite de l'histoire de l'Eglise.

"J'ai l'impression qu'il a rendu l'Eglise catholique plus aimable, plus surprenante, moins figée, plus ouverte, répond le père Grenet au Monde, qu'il dessine une Eglise qui intéresse davantage les chrétiens éloignés comme les non-chrétiens. Une Eglise qui met ses forces dans l'annonce de l'Evangile, en y travaillant avec le plus de partenaires possible. C'est d'autant plus stupéfiant que tout cela est permis par un geste, la renonciation de Benoît XVI, qui est encore plus stupéfiant."

Lire l'article sur le site du Monde : "Un pape rusé qui rend l'Eglise plus aimable" 

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+