Mgr André Marceau, nouvel évêque de Nice

Dix ans après sa nomination à Perpignan, Mgr André Marceau vient d'être nommé évêque de Nice. Né à Cérons, cet enfant du Sud-Gironde a été ordonné prêtre pour le diocèse de Bordeaux en 1972. Il y a exercé de nombreuses responsabilités au sein de différents services diocésains.

Le pape François a nommé jeudi 6 mars Mgr André Marceau, 67 ans, nouvel évêque de Nice (Alpes maritimes). L’actuel évêque de Perpignan (Pyrénées-Orientales) succède à Mgr Louis Sankalé dont le pape avait accepté la démission le 8 août, pour raison de santé.

 

Un enfant du Sud Gironde

Né en 1946 à Cérons, Sud-Gironde, Mgr André Marceau a d'abord étudié au petit séminaire du Pont-de-la-Maye puis au grand séminaire de Bordeaux. Après son cycle de philosophie, il a effectué son service national comme coopérant en tant que professeur d'histoire et géographie au petit séminaire de Bingerville en Côte d’Ivoire. Au bout de deux ans, il reprend ses études et est ordonné prêtre le 25 mars 1972 pour le diocèse de Bordeaux. Il est alors nommé vicaire à la paroisse Saint-Vincent de Mérignac (1972-1980) et entame en parallèle des études de pédagogie à l'université de Bordeaux.

Entre 1980 et 1982, il suit les cours de l'Institut supérieur de Pastorale catéchétique aurpès de l'Institut catholique de Paris, il est ensuite coordinateur du Service diocésain de la pastorale catéchétique de 1982 à 1992. En 1988, il assume aussi la charge de responsable diocésain du Service de formation permanente des prêtres. De 1992 à 2003, il est vicaire épiscopal pour le diocèse de Bordeaux, période durant laquelle il est successivement curé de Bazas (1992-2000), puis curé de la Réole (2000-2003). En 1998, il devient aussi responsable de Service diocésain du Catéchumènat.

Fin 2003, il est nommé Vicaire général de l'archidiocèse de Bordeaux par Mgr Jean-Pierre Ricard. Le 13 janvier 2004, Jean-Paul II le nomme évêque de Perpignan-Elne, il est consacré le 7 mars suivant. Au sein de la Conférence des évêques de France, il est membre de la Commission épiscopale pour la Catéchèse et le Catéchumènat.

Le 6 mars 2014, le pape François le nomme évêque de Nice. Jusqu’à son installation à Nice, dont la date n’est pas encore connue, Mgr Guy Thomazeau, archevêque émérite de Montpellier, demeure administrateur apostolique du diocèse.

Message de Mgr André Marceau aux catholiques du diocèse de Nice.

(source : nice.cef.fr)

C’est habité et porteur de cette joie que je viens vers vous alors que le pape François m’appelle à devenir votre évêque. C’est la joie des serviteurs. Nous la vivrons ensemble.

Pendant dix années, je viens d’accompagner la marche missionnaire de l’Église de Perpignan-Elne.

J’ai communié profondément à sa vie « parfois devant… d’autres fois au milieu de tous… en certaines circonstances derrière le peuple ».

J’ai aimé cette Église.

"Que ce soit notre joie de porter ensemble ce message de salut."

J’ai aimé cette terre entre mer et montagne.

J’ai partagé, proche et solidaire, « les joies, les espoirs et les angoisses de celles et de ceux qui lui donnent visage et humanité ». Là fut mon terrain de Mission.

Aujourd’hui, de nouveaux chemins se dessinent devant moi.

Vous les connaissez déjà. Ils sont depuis longtemps votre histoire, celle de votre Eglise, de vos communautés chrétiennes, de vos communes, de votre département aux nombreuses et riches traditions.

Je compte sur vous pour que nous les parcourions ensemble. Vous m’en ferez découvrir la beauté et les richesses.

Le Seigneur nous confie le service de son Église qui vit, ici, dans les Alpes-Maritimes.

Il nous appelle à vivre ensemble cette étape nouvelle pour chacun de nous.

Lui, « le marcheur des routes de Palestine »,  nous envoie « serviteurs et témoins » au devant de Lui. Il est « la Bonne Nouvelle de Dieu ».

Que ce soit notre joie de porter ensemble ce message de salut.

C’est dans la confiance que je viens à la rencontre de votre Église, l’Église de Nice en toutes ses composantes.

J’assure dès maintenant chacune et chacun de vous, et notamment celles et ceux qui sont dans des moments ou situations difficiles de leur vie, de mon amitié de pasteur.

Bientôt, votre Église prendra Visage pour moi. J’attends ce moment dans l’Espérance.

Je vous dis, à toutes et à tous, mon union, dans la prière.

† André Marceau

Evêque de Perpignan-Elne