Rassemblement Diaconia à Lourdes

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Les 9, 10 et 11 mai prochain aura lieu le rassemblement à Lourdes des équipes ayant participé à Diaconia. Près de trente girondins, accompagnés de Mgr Laurent Dognin, apporteront les témoignages reçus dans les livres des merveilles et des fragilités. Extraits.

 

« Va vers eux »

Pour moi, c’est un bonheur d’apporter un peu de chaleur, un sourire, un geste tout simple du fond du coeur, donner de mon temps, les comprendre, ce sont mes frères, ma famille, car la mienne ne m’a pas épargné. J’ai une blessure au coeur, mais ma foi en Dieu m’a dit : va vers eux, aide les à parcourir un chemin dur pour qu’ils ne soient pas seuls et rejetés.

L’isolement des personnes âgées.

Après ma première visite, je me suis sentie heureuse et j’étais décidée à aller la voir régulièrement… J’ai l’impression que cela l’a aidée et elle s’endort le soir avec un peu plus de paix. Toutefois, en raison de sa situation, elle a des périodes de doute et du mal à garder l’espoir…

J’ai fait la connaissance d’une personne âgée et de son histoire familiale. Sa vie n’est pas enviable. Elle vit seule dans un petit logement social où elle n’a pas de contact avec ses voisins, l’installation de portes blindées y est peutêtre pour quelque chose ! Elle est handicapée par l’arthrose et souffre énormément . Elle dépend d’une visite journalière des aides ménagères, d’une infirmière et d’un kinésithérapeute. Elle reste des heures dans un silence étouffant ! Elle me demande souvent pourquoi nous aidons les gens à vivre de plus en plus longtemps, simplement pour les laisser seuls et abandonnés pendant les dernières années de leur vie… > Ce monsieur de 85 ans, jovial, est toujours content de son colis alimentaire. « Je suis certain que vous m’avez gâté ! ». Mais au fond de lui une anxiété transpire, la peur de la solitude. À cette proposition : « Et si nous venions vous rendre visite? », il répond ; « Je suis un roc mais fragile ».

À la maison d’arrêt.

Nous avons tous été très touchés d’assister à la messe de Noël, de partager l’eucharistie au milieu de ces détenues du quartier des femmes: ces visages où l’émotion était visible, ce grand recueillement aussi. Nous sommes tous repartis ce jour-là pas vraiment comme avant.

 

 

En savoir plus

Voir la page de l'évènement Diaconia 2013

La page nationale de Diaconia

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+