Fin de mission pour le Conseil pastoral diocésain (2019-2022)

Lorem ipsum dolor sit amet
Le conseil pastoral diocésain a fini sa mission et fait le bilan de ses trois années de travail ce samedi 21 mai 2022.

Constitué sous la présidence de Mgr Ricard pour faire suite au conseil synodal, et réunissant des membres aux missions et sensibilités diverses, des hommes et des femmes, des prêtres, des diacres et des laïcs venant de lieux divers dans le diocèse, il a connu bien des péripéties, dont la pandémie n’est pas la moindre.

Nous nous sommes adaptés à chaque situation et avons travaillé autour de notre archevêque pour réfléchir aux sujets d’actualité du diocèse et élaborer des propositions concrètes.

Hormis les membres de droit, la plupart d’entre nous ne savions pas vraiment à quoi nous étions appelés, ni à quoi nous nous engagions lorsque nous avions dit oui à l’appel reçu d’un prêtre, d’un membre d’un service diocésain, ou d’un autre relais.

Nous ne savions pas si notre parole aurait un poids ou si c’était pour répondre à une quelconque parité que nous étions présents. De l’extérieur, nous pouvions avoir l’impression que tout était joué d’avance et que nous n’étions là que pour valider les propositions élaborées par les responsables en mission diocésaine et faire acte de présence. Autrement dit, la question était de savoir si nous étions appelés à faire de la figuration ou bien si notre parole serait prise au sérieux.

Nous avons démarré timidement, guidés par les membres de l’ancien conseil synodal qui savaient comment faire. Mais très vite, nous avons senti que nos expériences de terrain, en ville ou dans le rural, en aumônerie, en EAP ou dans une autre mission étaient une chance pour élargir le regard sur la vie de l’Église dans toute sa diversité et sa réalité.

Non, nous n’étions pas des figurants. L’Église avait besoin de nous, tels que nous étions !

Nous avons ouvert les dossiers les uns après les autres dans une fraternité joyeuse. Ainsi, guidés par l’Esprit dans la prière et la lecture de la Parole, nous avons réfléchi à la mise en place des fraternités, la diaconie, le synode sur la synodalité, la réalité des territoires géographiques et la question des paroisses nouvelles.

Notre travail était de partir d’un constat, d’une réalité telle que nous la percevions, pour ensuite examiner les manques et les besoins du diocèse et penser les conversions nécessaires au niveau de l’église locale, de la mission, du cœur de chacun.

Nous avons fait de nombreuses propositions à Monseigneur James qui vont nourrir ses projets pour le Diocèse de Bordeaux.

En cette fin de mandat, nous avons pu exprimer notre joie de nous être rencontrés, d’avoir travaillé ensemble, de la gratitude aussi les uns envers les autres pour la qualité des débats et de l’écoute de chacun, notre étonnement enfin car nous ne nous attendions pas à ça ! Nous mesurons notre chance d’avoir été sollicités pour apporter une petite pierre à l’édifice de notre Église locale.

Alors, si dans quelques temps, une personne vous dit qu’elle a pensé à vous pour faire partie du prochain conseil pastoral diocésain, dites oui ! Vous vivrez de riches partages et en reviendrez grandis.

« Si l'Église vous appelle à peiner pour le Royaume, Aux travaux de la moisson, bienheureux êtes-vous ! »

Ingrid Brouillat