De nombreux chantiers ouverts pour le nouveau conseil presbytéral.

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Après plus de 18 mois sans rencontre, et suite à sa dissolution au départ de mgr ricard, le Conseil presbytéral a été enfin renouvelé fin 2020. Il a tenu sa première rencontre début janvier 2021. Le P. Pierre-Alain Lejeune, élu vice-président au sein du bureau, nous présente les missions de ce conseil et les chantiers lancés pour 2021.

Pouvez-vous nous rappeler quel est le rôle de ce Conseil prebytéral, pour les prêtres mais aussi pour l’ensemble du diocèse ?

P. Pierre-Alain Lejeune : L’archevêque nous a tout d’abord rappelé que le droit canonique parle du Conseil presbytéral comme du « Sénat de l’évêque ». Ce conseil de prêtres peut donc impulser des orientations, traiter des dossiers importants de la vie du diocèse, en lien avec un autre conseil diocésain dit « pastoral » qui est lui composé essentiellement de laïcs.

Il a aussi le rôle important de veiller à l’unité du presbytérium, c’est-à-dire du Collège des prêtres. On ne devrait en effet jamais parler au singulier des prêtres, qui doivent travailler ensemble comme le rappelle le Concile Vatican II dans « Presbyterorum Ordinis » en disant qu’ « aucun prêtre n’est en mesure d’accomplir toute sa mission isolément et comme individuellement ». Enfin, il a aussi vocation à mener une réflexion sur la vie des prêtres, sur leur formation permanente, leur équilibre de vie.

Comment ont eu lieu les élections dans le contexte de pandémie et de confinements successifs ?

Elles ont eu lieu par correspondance.Nous avons dû les repousser plusieurs fois l’an dernier du fait du contexte sanitaire et des confinements. Nous avons pu les organiser fin 2020, en élisant les membres par collèges. Il y a des collèges géographiques, par tranches d’âge, mais aussi des membres de droits tel que l’évêque auxiliaire, les vicaires généraux, les doyens… Cela représente au total une trentaine de membres. Il reste à ce jour un collège non représenté, celui des prêtres retraités. Cela ne devrait pas tarder car il est important que les prêtres les plus âgés soient aussi représentés au sein de ce conseil.

Y a-t-il eu des chantiers suspendus du fait du départ de Mgr Ricard puis de la crise sanitaire en 2020…

Oui, nous étions en pleine réception et mise en œuvre du synode diocésain. Lors du dernier conseil du printemps 2019, nous avions beaucoup échangé sur la conversion pastorale de nos paroisses, sur les fraternités de quartier qui commençaient à fleurir dans nos secteurs, ou sur les visites pastorales qui devaient être menées à la suite du Synode diocésain… Tout cela a été suspendu au départ de Mgr Ricard (le Conseil presbytéral cessant d’exister lors d’une vacance du siège épiscopal, NDLR) puis, alors que Mgr James venait d’arriver, par le confinement et la crise de la Covid-19.

Un Bureau a été élu lors de votre première rencontre début janvier. Quel est son rôle ?

Un conseil de trente prêtres ne peut fonctionner sans un bureau, c’est à dire une équipe resserrée qui va être chargée d’animer le travail, d’organiser les ordres du jour de chaque session, en lien étroit avec l’archevêque bien sûr. Au sein de ce bureau, le rôle du vice-président est d’animer les débats, pour s’assurer que l’on aborde bien les questions de fond. J’aurai aussi à cœur de veiller à ce que l’on vive des moments de fraternité et de détente au cours de l’année. Cette atmosphère fraternelle compte beaucoup à mes yeux pour la qualité du travail que nous pourrons produire ensuite.

Mgr James vous a-t-il déjà donné une feuille de route ?

Il a ouvert de nombreux dossiers, à commencer par le vaste sujet de l’Evangélisation ! Il a rappelé que l’Église n’existe que pour porter à tous l’Évangile et que cela devait être au cœur de la mission du Conseil presbytéral. Il y a aussi les nombreuses questions liées au contexte de crises que nous traversons, crise sanitaire, politique, économique… Il nous a invité à creuser ce que l’Église peut faire en matière de diaconie, c’est-à-dire pour répondre au défi de la charité, en venant en aide aux plus précaires. Il a même élargi cela à la question de l’écologie intégrale, qui pour le Pape François dans Laudato Si, implique justement l’aide aux plus pauvres, aux plus petits, au respect de la vie. Il nous a enfin invité à réfléchir à la redéfinition de nos équipes pastorales et conseils pastoraux dans nos secteurs, dont l’organisation date du synode de 1995. Il estime qu’il est temps de revoir le fonctionnement de ces institutions car le monde et l’Église ont changé.


Quels sont vos prochains rendez-vous pour mener à bien ces mission ?

Nous allons essayer d’accélérer un peu le rythme, après des mois sans rencontre. Nous avons donc rajouté une session en mars, en plus de celle déjà prévue en mai. Selon le contexte sanitaire, nous aimerions les tenir en chair et en os, avec la possibilité pour les plus âgés ou fragiles d’y participer à distance, afin de mettre les bouchées doubles et sortir de cette inaction que la pandémie nous a imposée l’an dernier.

Les membres du Bureau
Vice-Président : 
Abbé Pierre-Alain Lejeune

Secrétaire : 
Abbé Jean-Michel Matthieu

Membres :
Abbé Emeric de Rozières
Abbé Bruno Delmas
Abbé Antoine Rallion

Les membres du Conseil presbytéral

Président : Mgr Jean-Paul JAMES

Vice-président (élu le 6 janvier) :
P. Pierre-Alain LEJEUNE

Membres de droit :
Mgr Jean-Marie LE VERT
P. Jean-Christophe SLAIHE
P. Samuel VOLTA
P. Sylvain ARNAUD
P. Laurent DUBOSC
P. Jérôme GRONDONA
P. Frédéric-Marie LAUROUA
P. Christophe de LUSSY
P. Jean-Laurent MARTIN
P. Jérôme RIBEREAU-GAYO
P. Emeric de ROZIERES (membre du bureau)
P. Michel SALLABERRY
Collège de l’Agglomération Bordelaise :
P. Claude AKILI
P. Eloi DESRIPPES
P. Jean-Michel MATHIEU (secrétaire)

Collège des Terres De Gironde :
P. Thomas BRENTI
P. Jean MAUREL
P. Yves-Maurice ZAMBO

Collège des Retraités : en attente

Collège des Religieux :
RP Hugues-François ROVARINO

Collège des moins de 5 ans d’ordination :
P. François RAIMBAULT

Collège de 5 à 10 ans d’ordination :
P. Alban KERNE
P. Antoine RALLION (membre du bureau)

Collège de 10 à 20 ans d’ordination :
P. Daniel DA ROCHA
P. Bruno DELMAS (membre du bureau)

Collège des plus de 20 ans d’ordination :
P. Jacques FAUCHER
P. Gérard FAURE

Membre invité, délégué des diacres :
en attente

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+