“ Un beau projet pastoral pour notre diocèse ”

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Lettre de Mgr Jean-Pierre Ricard, sur le projet de rénovation de la Maison saint Louis Beaulieu, adressée aux prêtres, diacres, membres des équipes d'animations pastorales, conseils pastoraux et conseils des affaires économiques du diocèse de Bordeaux

Chers Pères, Chers amis,

Aux mois de septembre et d’octobre derniers, quatre rencontres proposées dans le diocèse ont été l’occasion de réfléchir ensemble sur le projet de renouvellement de notre centre Louis Beaulieu. Personne n’a remis en question  la nécessité de faire des travaux dans cette maison mais des interrogations se sont exprimées. En particulier, des questions ont été posées sur le coût global du projet et les capacités financières du diocèse, sur les places de parking, sur l’hypothèse d’un bâtiment extérieur accueillant bibliothèque et salle de conférence…J’ai entendu ces questions et j’ai souhaité qu’on approfondisse la réflexion sur les différents éléments de notre projet. C’est ce qui a été fait durant les mois de novembre et de décembre.

“Je pense qu’il est possible à l’intérieur du bâtiment existant d’honorer les lignes forces du projet pastoral concernant notre Maison ”

La question des capacités financières de notre diocèse - vous vous en doutez bien – est déterminante pour  prendre une décision concernant notre projet. Elle implique une vue prospective de nos finances, au moins pour les 10 ans qui viennent. J’ai donc demandé une étude détaillée sur cette question au Cabinet Deloitte, qui est spécialisé dans cette opération auprès des entreprises. Deux membres du Cabinet ont présenté le résultat de leur étude aux membres du Conseil diocésain des affaires économiques et aux membres du Conseil épiscopal le mercredi 18 décembre dernier.

Cette étude est riche d’enseignements, de suggestions et de recommandations, qui dépassent largement d’ailleurs le seul « projet Beaulieu ». Il nous faudra les travailler ensemble.

Vu le résultat de cette étude, j’ai pensé qu’il ne fallait pas faire courir au diocèse des risques financiers trop importants en envisageant un coût de renouvellement de notre Maison Saint Louis Beaulieu qui pèserait sur les finances du diocèse et rendrait aléatoires d’autres travaux qui s’avéreraient pourtant indispensables dans les années qui viennent.

Après les études faites, les conseils et avis reçus, je pense qu’il est raisonnable de fixer la somme allouée au projet de la Maison Saint Louis Beaulieu à 7 millions d’euros.

Cela implique de repenser notre projet pour tenir compte de cette contrainte financière.

Il nous faut sans doute ne pas envisager la construction d’un bâtiment extérieur. Mais, je pense qu’il est possible à l’intérieur du bâtiment existant d’honorer les lignes forces du projet pastoral concernant notre Maison, telles que je les ai présentées dans ma lettre pastorale du mois de juillet : repenser et rénover le bâtiment, l’ouvrir sur l’extérieur et soigner l’accueil, proposer un séminaire davantage adapté aux exigences de formation des séminaristes aujourd’hui, avoir un lieu de formation, de rencontres et de débats en lien avec d’autres lieux dans le diocèse. Sans tarder le projet va être repensé, pour que le permis de construire puisse être déposé si possible dans le trimestre qui vient. La collaboration d’un assistant au maître d’ouvrage est dès maintenant sollicitée.

Dans sa rencontre du samedi 30 novembre, le Conseil pastoral diocésain a travaillé sur le projet de notre Maison Saint Louis Beaulieu. Il a fait un certain nombre de suggestions qui méritent d’être reprises et creusées. Citons entre autres :

  • Penser à un « Conseil de Maison » qui pourrait ensuite porter le souci de l’animation de cette Maison.
  • Inscrire la proposition de la Maison à l’intérieur d’un projet diocésain qui mettrait en relation avec d’autres lieux de formation ou d’animation spirituelle dans le diocèse, qui existent aujourd’hui ou qui seraient à créer.
  • La retransmission médiatique de la formation ou de rencontres devant se développer dans les années qui viennent, mettre en route, dès à présent, une équipe qui travaillerait cette question et présenterait un projet.

Comme vous pouvez vous en rendre compte, ce n’est pas le travail qui va manquer dans les mois qui viennent ! Mais je crois qu’il y a là un beau projet pastoral pour notre diocèse qu’il sera important de soutenir.

Je souhaitais vous donner ces informations. Je vous avais promis de vous faire part de ma décision avant Noël. Je suis heureux de le faire par cette lettre. Permettez-moi à cette occasion de remercier tous ceux et celles qui se sont impliqués dans cette réflexion et qui, par leur avis et leurs questions, nous ont permis d’avancer ensemble dans la maturation de notre projet.

À tous, je souhaite une très bonne fête de Noël et vous assure de ma bien fraternelle communion dans le Christ.

 

† Jean-Pierre cardinal Ricard

Archevêque de Bordeaux

Évêque de Bazas

 

 Télécharger la lettre pastorale

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+