“ Nous avons à prier pour et avec les chrétiens d'Orient ”

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Allocution de Mgr Jean-Pierre Ricard, lors du rassemblement de soutien aux chrétiens d'Orient du 13 septembre 2014 à Bordeaux. L'archevêque de Bordeaux y dénonce l'élimination systématique des minorités religieuses en Irak, le dévoiement de l'Islam par les djihadistes de l'État islamique et appelle au soutien et à la prière pour les chrétiens d'Orient.

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Nous sommes rassemblés ce soir pour entendre et répercuter le cri des chrétiens d’Orient. Trop longtemps, ces derniers mois, ils ont eu l’impression d’être oubliés par nous, oubliés par l’opinion publique internationale. Or ce qu’ils vivent –  et nous l’avons vu au mois d’août en Irak – est terrible. C’est une véritable tragédie. Invités par les djihadistes de l’Etat islamique à se convertir à l’Islam, ou à payer la taxe imposée aux non-musulmans ou bien à abandonner leur maison, ils se sont enfuis, dépouillés de tout, mais refusant de renier leur foi. Ils sont aujourd’hui,venant d’Irak et de Syrie, des centaines de milliers de réfugiés dans une détresse extrême. Tout à l’heure, certains témoigneront devant nous.

Nous sommes invités par eux à dénoncer cette politique d’élimination systématique des minorités religieuses, présentes au Moyen orient, par l’Etat islamique, que ce soit les chrétiens, les Yézidis ou encore des musulmans chiites. Nous sommes devant une idéologie totalitaire criminelle et barbare qui n’hésite pas à tuer au nom de Dieu. Il s’agit d’un véritable dévoiement de l’Islam et je remercie tous les responsables musulmans, comme la Fédération des musulmans de Gironde de l’avoir dénoncé. Il est important d’ailleurs que se lève du sein de l’Islam mondial des voix qui condamnent sans ambiguïté cette barbarie et ce détournement terroriste de la foi. Il est bon qu’au niveau international et au niveau de nos gouvernements s’organise une riposte à cette forme de terrorisme qui ne restera certainement pas cantonnée dans cette région du monde.

Les chrétiens réfugiés ont besoin d’être aidés, aidés à vivre et à survivre, là où ils sont aujourd’hui et les besoins sont immenses. Certains demanderont à émigrer et il faudra les accueillir. D’autres voudront rester sur cette terre et il faudra matériellement le leur permettre, car un des risques, c’est la disparition des communautés chrétiennes de ces pays où ils sont depuis les premiers siècles de l’ère chrétienne. Certains là-bas les voient comme les suppôts de l’Occident, alors qu’ils sont profondément enracinés dans cette terre orientale, enrichissant leurs pays depuis des siècles de leurs rites, de leur histoire et de leur culture. Il faut défendre la liberté religieuse et dire non à cette purification ethnico-religieuse. Des organismes qui viennent en aide à ces chrétiens d’Orient nous solliciteront. N’hésitons pas pour eux à répondre généreusement.

Enfin, ces chrétiens demandent le soutien de notre prière. Si nous sommes croyants nous savons qu’une communion spirituelle dans la prière aide à tenir bon dans la foi et dans l’espérance. C’est cette dernière surtout qui est difficile à vivre pour ceux qui ne voient pas quel avenir ils peuvent encore avoir. Nous avons à prier pour eux et avec eux. Ils nous donnent un beau témoignage de foi. Ils veulent mettre en pratique la parole du Christ dans l’Evangile : « Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes » (Mt 5, 44-45). Cette prière est difficile. Nous avons à la faire ensemble avec eux.

Qu’il me soit permis en terminant de redire avec confiance ces versets du psaume 40 :

« Heureux qui pense au pauvre et au faible : 

Le Seigneur le sauve au jour du malheur !

Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre.

Seigneur, ne le livre pas à la merci de l’ennemi ! » (Ps 40, 1-3)

 

† Jean-Pierre cardinal Ricard

Archevêque de Bordeaux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+