“ Les bénédictions de Dieu sont autant d'expressions de son amour pour nous ”

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Homélie prononcée par le cardinal Jean-Pierre Ricard, le dimanche 12 juillet 2015, en la basilique Saint-Pie X à Lourdes, pour la messe internationale. Les sanctuaires de Lourdes demandent ainsi chaque année, à plusieurs évêques et prêtres, de courtes homélies (3 minutes maximum) pour ces messes internationales.

Chers frères et sœurs dans le Christ,

Avec Saint Paul, nous sommes invités ce matin à entrer dans l’action de grâce. À la suite des Ephésiens auxquels il s’adresse, l’apôtre nous propose de contempler, nous aussi, le dessein de Dieu : « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ ».

En quoi consistent ces bénédictions de Dieu, qui sont comme autant d’expressions de son amour pour nous ? Permettez-moi d’en souligner quatre facettes:

 

  1. Dieu nous a choisis dans le Christ Jésus avant la fondation du monde. Cela veut dire que chacun de nous est depuis toujours dans le cœur de Dieu. Chacun d’entre nous a été voulu par Dieu, entouré par son amour. Il est aujourd’hui enveloppé de sa tendresse. Dieu ne dit-il pas par la bouche du prophète Isaïe : « Tu as du prix à mes yeux et je t’aime » (Is. 43,4), « J’ai gravé ton nom sur les paumes de mes mains » (Is. 49, 16) ? Découvrons cet amour personnel de Dieu pour chacun d’entre nous, pour chaque être qu’il a créé.

 

  1. Dieu nous a prédestinés à être pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ. Dieu nous a non seulement créés mais aussi choisis pour être ses enfants en Jésus, son Fils bien-aimé. C’est ce que Jésus est venu nous révéler dans l’Evangile. Il dit à chacun : « Tu es aimé. Laisse-toi aimer. Tu es le fils, la fille bien-aimé(e) du Père. Entre dans son amour, dans son intimité, dans son amitié, dans sa communion. Tu peux avoir confiance en lui. Dieu est un Père, qui est présent, qui n’abandonne pas ses enfants ». Marche dans la confiance en présence de Dieu.

 

  1. Dans le Christ, par son sang, nous avons la rédemption, le pardon de nos fautes. Comme le fils prodigue de la parabole, nous n’avons pas toujours voulu vivre dans cette communion avec le Père. Nous nous sommes éloignés. Notre cœur s’est détourné de Dieu. Nous avons pensé que nous n’avions pas besoin de lui. Nous trouvions plus séduisants d’autres chemins que ceux que le Seigneur nous indiquait. Nous avons péché. Or, Dieu ne nous a pas abandonnés. Comme pour le fils prodigue, il nous a attendus, il nous a ouvert ses bras et nous a embrassés. Il nous a pardonnés, et nous a rouvert un avenir. Merci, Seigneur, toi qui ne cesses de nous pardonner et nous offres de nous réconcilier avec toi !

 

  1. Vous avez reçu la marque de l’Esprit Saint. Non seulement le Seigneur nous pardonne mais il nous recrée intérieurement. Il nous donne un cœur nouveau, un esprit nouveau. Il nous fait vivre de sa vie. Il nous donne son souffle. Nous qui sommes souvent stressés et parfois angoissés, il nous fait respirer autrement. Il nous communique la flamme de son amour. Il nous donne ardeur et force pour suivre le Christ et vivre davantage selon l’Evangile. Merci, Seigneur, pour le don de ton Esprit !

 

Avec Marie, nous nous émerveillons du don de Dieu, de son amour qui s’étend à toutes les générations. Avec elle, chacun d’entre nous peut dire, lui aussi « Le Seigneur fit pour moi des merveilles. Saint est son Nom ».

Cette bénédiction, c’est dans le Christ qu’elle nous est donnée. Et s’il y a un lieu où nous pouvons offrir au Père notre action de grâce, c’est bien l’Eucharistie. Par l’offrande que le Christ lui-même fait au Père, qu’elle soit le lieu de notre merci et de notre louange ! Amen.

 

+ Jean-Pierre cardinal Ricard

Archevêque de Bordeaux

 

 

 


 

Source : Messe internationale à Lourdes, 8 juillet 2015 - Crédit Sanctuaires de Lourdes (voir sur Flickr)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+