Toute rencontre invite à prendre un autre chemin.

La rencontre avec l’Enfant-Dieu, aussi petit et fragile soit-il, fait prendre le chemin de la lumière, de l’espérance, des Disciples missionnaires.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Homélie prononcée par Mgr Bertrand Lacombe, évêque auxiliaire de Bordeaux, au cours de l'ordination diaconale en vue du sacerdoce de Jean Maurel, à Saint-André de Cubzac, le dimanche 6 janvier 2018, fête de l'Epiphanie.

Toute rencontre, parce qu’elle transforme, invite à prendre un autre chemin. La rencontre avec l’Enfant-Dieu, aussi petit et fragile soit-il, fait prendre le chemin de la lumière, de l’espérance, des Disciples missionnaires.
Nous aimons cet Evangile plein de fraîcheur et de mouvement, nous nous sentons proches de ces mages, de Marie, de Joseph et de Jésus.

D’abord, il y a la route

- C’est la route de toute l’humanité guidée par une bonne étoile. Les pèlerins sont aujourd’hui nombreux !
C’est la route de ceux qui sont en quête de Dieu, sans très bien le savoir !
C’est la route des chrétiens qui cherchent le Christ chaque jour ! La tonalité de ces textes nous met en communion plus grande avec nos frères et sœurs chrétiens d’Orient.
- Cette route, c’est aussi la tienne cher Jean et tu rends grâces pour le chemin parcouru.
Cette route, c’est celle du peuple de Dieu que tu vas servir toute ta vie comme diacre, configuré au Christ serviteur, après l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint.
- Au cœur de ces routes, il y a des appels dont nous serions nombreux à pouvoir témoigner. Dieu à sur chacun de nous une vision tellement plus large que la nôtre… Notre vie humaine et chrétienne est marquée par ces appels qui nous mettent en route.
Les plus jeunes, entendez-vous la voix du Christ qui vous appelle à un bel engagement de vie familiale, de consacré, de prêtre, de diacre ?
Les aînés, entendez-vs l’appel du Seigneur pour renouveler nos dons et engagements ?
- Ne le cachons pas, cette route est parfois exigeante et pénible. Mais elle est aussi emplie de la joie et du bonheur qui émane de ces textes et qui est la ligne de conduite du pontificat du pape François.
- Les diacres font route avec l’humanité de leur temps. Ils collaborent avec l’évêque, les prêtres et les responsables pastoraux. Ils assument leur ministère dans un triple service.

Le service de la Parole

- Pour avancer, entendre et répondre à l’appel, une bonne étoile ne suffit pas. Il faut la Parole. Il faut non seulement lire et interpréter l’Ecriture comme font les grands prêtres et les scribes, mais aussi mettre en pratique la Parole, comme font les mages et ceux qui vivent de l’Esprit !
- Les passages d’Isaïe et de la lettre aux Ephésiens, et plus encore l’Evangile témoignent de l’universalité du don de Dieu. Nous percevons une quête humaine très large dans la route, mais elle est scellée dans la Parole de Dieu.
J naît dans la spécificité d’une famille, d’un temps, d’un lieu pour se manifester à tous. Les Mages, selon les représentations et les époques, symbolisent les âges de la vie, tel le faire-part d’ordination, mais aussi les différentes nations, en ce dimanche nous soutenons particulièrement les Eglises d’Afrique.
Cette universalité met toujours du temps pour être comprise et pratiquée. Mais Jésus l’exprimera à la fin de l’Evangile : De toutes les nations, faites des disciples et baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit Mt 28,10.
- Les diacres sont serviteurs de la Parole. Ils prêchent par ce qu’ils disent et ce qu’ils font.

Le service de l’autel

- La route comporte un but, au moins une étape fondatrice : Ils virent l’enfant avec Marie sa mère, et tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Sous le regard de Marie, dans la mangeoire, Jésus est déjà sur l’autel comme le manifestent de nombreuses représentations de la Nativité. Les mages se présentent à lui. Ils présentent aussi leurs offrandes qui annoncent le Christ, l’or pour le roi, l’encens pour le prêtre, la myrrhe pour le corps de Jésus appelé à ressusciter.
- Nous comprenons qu’au-delà des offrandes, ce qui compte, c’est de nous présenter chacun, tout notre être, riche de grâces, pauvre de nos indifférences, forts de notre foi. Nous présentons au Seigneur tout notre être et tout notre monde.
- Ce geste de présentation est celui du priant. Les diacres prennent l’engagement de la prière, notamment du bréviaire. Avec les prêtres, évêques, consacrés, certains laïcs, ils font monter vers Dieu aux différentes heures du jour et de la nuit les cris de notre terre.
- Les diacres apportent jusqu’à l’autel, l’humanité belle et fragile. Ils sont serviteurs de l’autel et de la liturgie pour présenter à Dieu la vie de l’humanité de ce temps, pour partager le Corps et Sang du Seigneur. Animés par l’Esprit Saint, avec d’autres chrétiens, ils préparent, célèbrent et accompagnent les baptêmes, mariages et sacramentaux.

Le service de la charité

- En ce temps de Noël, s. Jean nous rappelle opportunément le lien entre l’amour du Seigneur et l’amour des frères (1Jn 4,20). Le psaume 71 relate les hauts-faits du Seigneur : Il délivrera le pauvre qui appelle, le malheureux sans recours, il aura souci du pauvre et du faible, le pauvre dont il sauve la vie. Poussés par le souffle de l’Esprit, nous collaborons à cette œuvre du Seigneur. La Parole et l’autel, la liturgie et les sacrements envoient en mission très concrètement auprès des frères et sœurs.
- Par le choix du célibat pour le Royaume, par la promesse d’obéissance à l’évêque, tu manifestes cher Jean ton désir d’une disponibilité totale pour le Seigneur, la mission et le service fraternel.
- Fort de l’amour et de la charité reçus, de la Parole, des sacrements, la route se poursuit d’une autre manière, le service prend un fondement sacramentel pour toi, pour ceux que tu accompagnes et que tu sers.
- Les diacres sont serviteurs de la charité pour et avec leurs frères et sœurs.

Chers amis, notre frère Jean rentrera par le chemin du service diaconal,
avec lui, présentons nos vies au Père, particulièrement la sienne aujourd’hui, sur notre route, nourrissons-nous de la Parole et du Pain de vie, témoignons de la charité active. Amen

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+