Jeunes et familles, du temps pour croître

Les projets diocésains pour la jeunesse et les familles soutiennent les différentes initiatives locales ou de mouvements, les faisant mieux connaître, laissant jaillir de nouvelles initiatives, proposant des temps de fête et de communion en diocèse.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Édito de Mgr Bertrand Lacombe, évêque auxiliaire de Bordeaux, paru dans le journal diocésain de Juin 2019.

Les années 2018 et 2019 auront été riches pour la jeunesse dans la vie de l’Eglise. La démarche du synode des évêques ‘Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’ s’est enrichie tout au long de la période par les questionnaires personnels et diocésains, la nouveauté du pré synode rassemblant plus de 300 jeunes du monde entier à Rome avant les Rameaux 2018, le synode lui-même en octobre dernier, comptant 10% de jeunes, le document final, jusqu’à l’exhortation apostolique post synodale ‘Christus vivit’ (Il vit, le Christ), publiée le 25 mars dernier. Le pape François propose à la jeune Eglise d’aujourd’hui tant une action de grâce pour la jeunesse, que des encouragements et un programme. Le texte fait une grande place à la jeunesse, soulignant ses jaillissements et l’invitant à s’engager de différentes manières.

Bien que venant après l’exhortation apostolique ‘Amoris laetitia’ qui ouvre à la grâce de la vie conjugale et familiale, ce texte la précède dans l’ordre des âges. Pour notre diocèse, le prochain ‘Festival des familles’ au cours du WE des 11-13 octobre à Bordeaux permettra de revisiter ces perspectives. Mais, regardons d’abord les points d’attention du Souverain pontife à propos de la jeunesse.

 

Les points d’attention du pape François pour les jeunes

 

Christus vivit est un texte riche nourri de la démarche synodale, des JMJ à Panama et de diverses prises de parole du Saint Père sur les jeunes, la famille, les vocations presbytérales et consacrées. Il rassemble neuf chapitres que l’on peut répartir en trois parties, l’une sur la situation des jeunes à différents niveaux, la suivante sur l’annonce de la foi auprès de ces jeunes et ses conséquences, enfin, la troisième traite des questions plus directement liées au synode sur les vocations, la vie pastorale et le discernement.

 

Les jeunes et le Christ jeune

Les trois premiers chapitres, à partir de la Bible (Ch. 1), d’une approche théologique (Ch. 2) et de la situation des jeunes aujourd’hui (Ch. 3) expriment combien les jeunes rappellent et témoignent de l’éternelle jeunesse du Christ. Cette jeunesse du Christ renouvelle l’Eglise, appelée à être particulièrement attentive aux trois défis du net, des migrants et de la lutte contre les abus. Des témoins de la foi biblique et des saints sont mis en avant : Ste Jeanne d’Arc, Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et le Bienheureux Marcel Callo pour les Français.

 

La rencontre avec le Christ et les fruits de son amitié

Les trois chapitres suivant sont consacrés à l’évangélisation auprès de ces jeunes avec la grande annonce (Ch. 4), l’expérimentation de l’engagement (Ch. 5) et les racines (Ch. 6), notamment l’inter-génération. L’annonce trinitaire est très explicite : Dieu est amour, le Christ sauve et vit, l’Esprit donne la vie. Rencontrant leurs rêves et leurs désirs d’expérimentations, Dieu appelle les jeunes à risquer un engagement enraciné dans une terre et une communauté, en premier lieu la famille.

 

Vocation, vie pastorale et discernement

Enfin, les trois derniers chapitres donnent des orientations pour la pastorale des jeunes (Ch. 7) ; ils précisent ensuite ce que l’on entend par vocation (Ch. 8) et comment y répondre par le discernement (Ch. 9).

Les nouveaux styles missionnaires, marqués par l’annonce du kérygme dans un contexte de flexibilité, encouragent les expériences spirituelles et concrètes, telles que l’engagement de jeunes leaders notamment auprès des milieux populaires. L’accompagnement et le discernement, à la fois personnels et communautaires, sont au service du parcours de chaque jeune dans sa propre vocation à la sainteté.

 

Des jeunes missionnaires auprès des jeunes

Ces deux dernières années, le Conseil diocésain de la Pastorale des jeunes s’est associé à ces démarches par des réflexions à propos des vocations, de l’accompagnement, du leadership ou du texte lui-même. Les propositions pastorales sont ainsi encouragées ou renouvelées tel le Pèlerinage des étudiants de Verdelais qui a réuni 140 jeunes aux Rameaux. Les initiatives d’accompagnement personnel ou en groupe, comme on les trouve dans les foyers étudiants, à l’aumônerie, dans le scoutisme ou dans les diverses propositions ecclésiales, sont particulièrement encouragées. En invitant d’autres jeunes, les jeunes sont missionnaires auprès des jeunes. Une idée pour la suite : un ‘bar catho’ à Bordeaux ?

À travers ces initiatives, la jeunesse se prépare à des engagements de vie variés, ceux-ci seront présentés de manière attractive lors du Festival des familles.

 

Le ‘Festival des familles, le grand rendez-vous diocésain des 11-13 octobre 2019 à Bordeaux

 

L’équipe de la Pastorale familiale porte ce grand RDV de vie diocésaine du mois d’octobre prochain, notons-le dans nos agendas ! Dans les quartiers Saint-Genès, Tourny et Cathédrale, seront proposées différentes activités de jeux, réflexion et prière, à pratiquer en famille, en couple ou personnellement.

La Maison Saint-Louis Beaulieu accueillera un ciné-club familial, le vendredi soir, et la retransmission du match de rugby Angleterre-France le samedi matin.

L’après-midi du samedi, le village des familles sur les allées de Tourny proposera des temps de rencontre et d’échange très concrets sur les harmoniques de la vie familiale, heureuse et parfois éprouvée. Ces propositions seront faites en lien avec les groupes et acteurs ecclésiaux auprès des familles, des enfants, des jeunes, de l’enseignement, des vocations, de la mission, de l’environnement… Un ‘escape game’ est en préparation afin de mieux connaitre notre patrimoine religieux en s’amusant en famille. Un cycle de conférence commencera sur ‘éducation et numérique’. Des moments de prière, ressourcement, bénédiction et réconciliation seront également proposés. La soirée à la cathédrale sera consacrée à un concert de Natasha St-Pier.

Le dimanche matin, les couples et les fiancés qui se préparent au mariage, se retrouveront pour un ‘café éphémère’ et débattront à propos des relations conjugales. Ensuite, un ‘apéro-vert’ réunira l’ensemble des participants avant de partager le grand pique-nique. Enfin la cathédrale accueillera la messe dominicale dans l’après-midi.

 

La perspective de ce Festival des familles a mis au travail un certain nombre d’équipes que l’on peut déjà remercier, c’est également l’occasion d’élargir les appels à bonne volonté ! Les projets diocésains pour la jeunesse et les familles soutiennent les différentes initiatives locales ou de mouvements, les faisant mieux connaître, laissant jaillir de nouvelles initiatives, proposant des temps de fête et de communion en diocèse. Nous retrouvons la perspective du synode diocésain Disciples missionnaires et ses articulations Disciples en Christ, en communauté, en sortie. Le Festival des familles sera également une manière de nous associer à l’Eglise universelle à l’occasion du mois missionnaire mondial d’octobre 2019.

Avant ce temps fort, la fin d’année pastorale et l’été permettent de se retrouver entre différentes générations familiales et amicales à l’occasion de fêtes religieuses ou de rencontres variées, qu’elles soient également des temps pour croître dans la vie chrétienne !

 

+ Bertrand Lacombe

Évêque auxiliaire du diocèse de Bordeaux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+