Pour soutenir notre élan...quelques rappels !

Lorem ipsum dolor sit amet
Le synode sur la synodalité, qui vient nous cueillir dans un quotidien pour beaucoup difficile, ne consiste pas d’abord à imaginer quelques réformes nouvelles pour l’organisation de l’Église, que ce soit dans ses dimensions particulières ou universelle. Ce n’est pas un thème, « thème d’année » par exemple.

Ce synode est une véritable invitation à une conversion pastorale. Notre marche ensemble est de fait ce qui réalise et manifeste le plus la nature de l’église comme peuple de dieu pèlerin et missionnaire.

Le document préparatoire commence par ces mots qui en formulent l’argument :


L’Église de Dieu est convoquée en synode » et « Le chemin de la synodalité est précisément celui que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire. pape François

Nous comprenons bien qu’il s’agit, pour le pape, dès le début de la démarche (du « chemin »), de mettre toute l’Église en déplacement. « Sortir » et
« marcher ». Nous comprenons aussi, à la lumière de l’Évangile, qu’il s’agit d’une grande conversion pour que l’Église soit l’Église du Christ et qu’elle Le suive, en actes et non pas en discours.

La première phase se déroule dans les diocèses et communautés locales sous la conduite de l’évêque, avec l’appui de tous les responsables et supérieurs de communautés, prêtres, diacres et laïcs.

Les rencontres que nous organisons ou allons organiser pendant la brève phase diocésaine, jusqu’au 20 mars, ne sont pas seulement une consultation du peuple par réponse à des questionnaires. Elles visent déjà à donner une certaine forme au peuple chrétien lui-même, en le rassemblant pour sortir de lui-même et prendre la route. Le rassemblement du peuple pour l’exode peut être une figure parlante et nous aider. Les formes de rassemblement et de rencontres disent déjà le début de la grande conversion qui nous est demandée. Retenons les termes « ensemble » et « avec ».

Dans le souffle de l’unique Esprit
Ainsi nous voici appelés à traduire en actes « spirituels », toutes les consignes données par les documents que nous avons reçus.
Chercher les formes le plus pertinentes de rassemblement : assemblées, équipes déjà existantes ou équipes nouvelles, rencontres avec d’autres Églises réformées ou orthodoxes, rencontre avec des personnes non chrétiennes pour solliciter leurs points de vue sur l’Église, etc. Ne pas oublier de convoquer les enfants et les adolescents, et de sortir des encerclements.

Interpréter les questions qui sont posées en traduisant les termes qui nous semblent peu appropriés pour les chrétiens avec lesquels nous vivons et pour ceux que nous rencontrons hors des sphères habituelles de nos relations.

Former rapidement des animateurs compétents, grâce aux conseils précis qui sont fournis dans le vademecum pour la conduite des rencontres synodales.

Désigner un référent synodal par secteur pastoral ou tout  autre type de communauté (information, invitation, coordination, encouragement).

Pratiquer la prière et la lecture d’Évangile au début de chaque rassemblement.

Coïncidence : Il est évident, que le rapport de la « Commission Sauvé » et les cruelles souffrances qu’il vient nous révéler et nous demande de partager, sont présents dans tous les esprits. Cet événement s’invite à nos rencontres, renforce la convocation synodale, lui donne une grave tonalité, tonalité d’urgence. Sans tout confondre, comment l’ignorer au moment où on cherche à entendre « ce que l’Esprit dit aux Églises » aujourd’hui ? L’Esprit ne parlerait-il pas à travers les événements que nous traversons ?
Longue conversion pour la joie de l’Évangile, ce qui commence avec ce synode de l’Église sur toute la terre est pour longtemps. Qu’il nous trouve à la fois confiants et passionnés. Il s’agit de l’« Église de Dieu » ! La Vocation suprême des hommes. L’Espérance !

« Communication... »
Pour servir l’élan de cette démarche, il serait bon que nous puissions connaître la forme et les dates de l’ensemble des opérations que les secteurs, mouvements, services, communautés prévoient ou sont en train de réaliser. Il arrive que des personnes peu informées demandent où et comment rejoindre la démarche synodale. Pour cela ou tout autre renseignement nécessaire, l’adresse  que vous connaissez : synodalite23@bordeaux.catholique.f.


L'équipe synodale diocésaine