Un premier appel décisif adressé aux futurs baptisés adolescents en Gironde

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Pour la première fois en Gironde, un appel décisif sera adressé par l’évêque aux collégiens et lycéens se préparant à recevoir le baptême. Jacky Chartier, membre de l’équipe diocésaine chargée d’élaborer cette initiative, autour de Mgr Lacombe, présente la genèse et la spécificité de ce parcours catéchuménal pour adolescent.

 

 

Comment est née cette initiative d'un appel décisif propre aux adolescents ?

 

Il y a une prise en compte de la spécificité de ces jeunes qui viennent demander un sacrement. La question s'est posée d’aller vers une proposition diocésaine pour le sacrement de la première communion ou celui du baptême. Nous nous sommes appuyés sur la démarche classique du catéchuménat, et avons donc décidé de proposer que les jeunes collégiens et lycéens se préparant au baptême répondent à l'appel décisif de l’évêque.

 

Comment articuler cette préparation entre les paroisses et des temps diocésains ?

 

Ce qui est difficile pour une paroisse ou un établissement scolaire, c'est de se sentir un peu démuni lors d'une demande de baptême par des jeunes adolescents. Il ne faut pas pour autant les renvoyer vers d'autres, parce qu'un jeune que l'on renvoie vers une autre porte n'ira presque jamais la frapper... Il est bon que les aumôneries, les établissements d'Enseignement catholique, les paroisses sachent recevoir un collégien ou un lycéen, en bénéficiant du soutien d'une proposition diocésaine.

 

Pourquoi les communautés locales peuvent se sentir démunies face à la tranche d'âge des 10 et 17 ans ?

 

Si l'on se base sur les rituels existants, il y a d’un côté un rituel du baptême pour les enfants en âge de scolarité, et de l’autre un rituel de l'initiation chrétienne des adultes. Entre les deux, c'est le vide ! Il faut trouver des solutions pour essayer de combler ce manque. En général, on a aussi du mal à trouver des adultes qui acceptent d'accompagner ces jeunes là car on a en tête qu'un adolescent « ne sait pas trop ce qu'il veut », ou « est dans une attitude de zapping, de l'instantané ». Il faut donc garder l'idée des « étapes » du parcours adultes, tout en adaptant la temporalité en fonction de cet âge.

 

Vous avez donc construit une proposition nouvelle pour le diocèse qui se concrétise cette année par cet appel décisif pour adolescents.

 

Nous nous appuyons beaucoup sur l’aide de Joëlle Eluard, responsable pastorale en charge de la catéchèse et du catéchuménat des adolescents au niveau du SNCC (Service national de la catéchèse et du catéchuménat). Nous avons travaillé ce parcours avec une petite équipe girondine, autour de Mgr Lacombe. Nous proposons maintenant aux aumôneries et paroisses de vivre un certain nombre de ces étapes à l'échelle du diocèse. Le samedi 9 mars est ainsi proposé un temps fort autour de cette étape de l'appel décisif, de 16h à 21h, au sein du lycée Saint-Genès à Bordeaux.

 

Combien d'adolescents, en Gironde, sont attendus ?

Nous savons globalement que, sur le diocèse, une centaine de collégiens et lycéens reçoivent chaque année le baptême. Pour une première fois, si la moitié est présente pour cet appel décisif cela sera déjà très positif, mais nous savons bien que les choses se construisent au fur et à mesure.

 

À terme, le baptême des adolescents sera-t-il plutôt célébré au cours de la Vigile pascale, comme pour les adultes ?

 

C'est en cours de réflexion. Mais cet appel décisif concerne bien tous les jeunes en préparation au baptême qui ont déjà vécu la première étape de l'accueil et de la présentation. Même si les jeunes ne sont baptisés qu'en avril, mai ou même en novembre ou décembre, ils sont invités à cet appel décisif. Il peut être difficile d'articuler le rythme de l'année scolaire, qui fait que l'on découvre souvent les jeunes vers octobre, novembre et ces étapes de l'initiation chrétienne qui arrivent souvent en début d'année civile. Il faut donc réussir à être agile.

Photo : En mars 2018, une première rencontre avait réuni les collégiens et lycéens se préparant au baptême ou à la 1ère des communions pour un temps d'échange et d'enseignement.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+