Pèlerinage à Lourdes : homélie de Mgr James

Le Christ, notre bon Berger, notre vrai pasteur, le Christ nous parle, Il nous donne la vie et Il est notre lumière.

Retrouvez l'homélie prononcée par Mgr James à l'occasion de la messe de clôture du pèlerinage diocésain à Lourdes le 8 mai, dimanche du Bon Pasteur.

Cher amis,

Commençons par redire le grand message de Pâques qui nous réunis tous. Le prêtre dans la tradition orientale dit « Le Christ est ressuscité ! » et tous répondent « Il est vraiment ressuscité ! ». Parce qu’on ne peut pas vivre en ce moment les rassemblements dominicaux sans nous redire le joie Pascale ! Le Christ est ressuscité ! (répons de l’assemblée) bis et ter Alleluia chers amis !

Parce que c’est vrai, c’est beau, c’est notre joie et peut-être même que nous devrions en plus des diacres, des prêtres et des servants d’autel, nous devrions tous porter le vêtement blanc, le vêtement de Jésus Ressuscité, le vêtement de notre baptême. C’est notre Joie ! Nous avons revêtu le Christ ! Et le Christ, notre bon Berger, notre vrai pasteur, le Christ nous parle, Il nous donne la vie et Il est notre lumière.

Oui le Christ nous parle. À quel moment dans ce passage, cet évangile du bon Berger, à quel moment Jésus se présente comme le Bon Berger ? Est-ce que c’est au milieu des flûtes, des tambourins et des petites fleurs de chants ? Non, Il vient de vivre une journée difficile, tragique. Certains déforment la Parole de Dieu. Et il y a des combats, comme pour nous. Alors, Jésus prend la parole. Il se risque à prendre la parole, parce qu’il est quelqu’un de solide. Le bon Berger ce n’est pas une image gentillette, doucereuse. Le bon Berger c’est un rude nomade du désert, prêt à défendre son troupeau des brigands. Et Il le dit : « personne ne les arrachera de ma main ». Voilà le bon Berger auquel nous croyons, parce que Jésus notre bon Berger prend la défense de son troupeau, il ne lâche personne, il n’abandonne personne, il connait chacune et chacun de nous par son nom. Avec Lui, et grâce à Lui, chers amis, nous ne sommes pas une foule anonyme. Nous sommes des personnes, avec la dignité de personnes, connues chacune, chacun, par son nom. C’est cela la beauté de la foi chrétienne, de la vocation chrétienne.

Même la plus ignorante est connue et aimée : c’est cela la joie de Bernadette à Lourdes. Vous le savez : elle savait à peine lire, elle avait 14 ans ! Et voilà que la dame lui dit «  Voulez-vous me faire la grâce de venir ici ? ». Jamais on n’avait parlé à cette jeune femme comme cela. La dame la respecte. C’est cela la beauté de notre foi. Le bon Berger, à la suite de la dame, le bon Berger, par la dame de Lourdes, nous connait, parle à chacune et à chacun. Il a une parole qui nous encourage. Et Il nous redonne à tous notre dignité. Nos frères et sœurs avec un handicap le savent encore plus que d’autres parce qu’ici ils ont toujours la première place. Quelle beauté notre foi ! Quelle beauté la vocation chrétienne !

Mais encore chers amis que fait-il ? il nous donne la vie, il nous donne la vie éternelle.  Qu’est-ce que c’est la vie éternelle ? La vie après la mort ? « J’ai bien le temps d’y penser », me disait un jeune. Avant d’ajouter « La religion, c’est un truc de vieux ! » Et bien non cher jeune, viens à Lourdes, et regarde noter assemblée cet après-midi. Elle est jeune notre assemblée, et elle vit de la vie éternelle de Dieu, parce que la vie éternelle, c’est la propre vie de Jésus le bon Berger.  Il nous aime tellement qu’il donne tout, il nous donne sa vie ! Et nous avons besoin de sa vie à Lui, Jésus, pour nos missions à tous. C’est la journée de prière pour les vocations : rappelons-nous notre propre vocation, chers amis. Nous avons besoin de la vie de Dieu pour la remplir. Souvent on me demande pourquoi je suis devenu prêtre ? C'est parce que j'ai vu le Bon Berger aimer les gens, et en particulier les plus petits de nos frères. J’ai vu le Bon Berger aimer notre monde, pas celui d’hier, mais celui du 21ème siècle. Et plus on se rapproche du bon Berger, plus on est saisi, bouleversé, par l'amour qu'il porte à chacune et à chacun, par l’amour qu’il porte à notre terre si blessée. Il rejoint tellement d’adultes, aujourd’hui encore ! Parmi nous chers amis, le savez-vous ? Il y a une jeune adulte baptisée à Pâques, à Pâques dernier. Je l’ai vue ce matin cette jeune adulte : elle rayonne ! Et la parole de Jésus touche des cœurs aujourd’hui, Il guide des vies aujourd’hui. Je pense à ce jeune adulte qui m’écrivait à propos de sa demande de baptême : « Pour me préparer au baptême, j’ai dévoré les évangiles » Extraordinaire ! C’est dire sa passion ! La parole de Jésus guide nos vies aujourd’hui. Chers amis, par nos missions de prêtres, de diacres, de laïcs engagés, de consacrés au service du bon Berger, et de l’évangile, nous découvrons alors combien le cœur de l’homme, blessé sûrement, meurtri parfois, est infiniment plus beau que tout ce que nous imaginons. Et que ce cœur de l’homme il est capable de guérison, d’engagement magnifique, de générosité et de pardon grâce à la vie de Dieu qui circule en lui et qui le fait vivre. Il est beau le cœur de l’homme !

Alors, je n'hésite pas à appeler des jeunes à servir le bon Berger. Comme parents chrétiens, comme adulte engagé dans les paroisses, comme consacré, prêtre ou diacre, je les invite parce qu’ils diront alors la beauté du cœur de l’homme. Et quel est donc le service que l’on peut rendre tous ? Donner sa vie comme le Bon Berger. Donner sa vie ? Ouh la la ! Se sacrifier ? Mais moi je veux m’épanouir ! Moi je veux me faire plaisir ! Moi je veux me faire du bien ! Alors, chers amis, est-ce que la parole de Jésus serait dépassée ? Est-ce qu’elle n’est pas pour aujourd'hui ? Ou au contraire elle est vraie, cette parole, je vous l’assure. Tu veux le bonheur ? Et bien il y a une vraie joie à se donner. Chers amis, il y a comme deux catégories de jeunes, ou comme deux catégories de jeunes et d’adultes, mettons les adultes dans le même sac.  Il n’y a que deux catégories, comme le rappelait un grand éducateur français : il y a les TPM et les TVLA.  TPM "tout pour moi" ; J’ai eu 16 en français ou en maths, je n’avais rien fait mais je les ai écrasés. Je les ai écrasés, et d’ailleurs je vais recevoir parce que j’ai eu une bonne note le dernier smartphone, super je les écrase. Tout pour moi. Mais voilà une autre catégorie qui elle connait une joie extraordinaire : TVLA "tourné vers les autres". J’ai eu 16 en maths mais celui qui a eu 9 et qui avait bossé plus que moi qu’est-ce que j’en fais ? Alors j’irai vers lui et je lui rendrai service et je découvrirai alors qu’il y a une joie plus grande que la joie de recevoir, c’est la joie de donner. De se donner pour les autres. Chers amis ici nous prenons l’engagement, nous tous diocésains de Bordeaux, d’être tous des TVLA ! Amen !

Peut-être que cette vocation là elle va grandir en moi. Peut-être que certains d’entre nous, les 4èmes 3èmes, vont dire « je suis trop jeune encore », et combien vous avez raison. Je ne sais pas encore ce que je serai, il faudra du temps. Ça se découvre peu à peu. Mais il y a une vocation à laquelle tu peux répondre dès aujourd’hui. A quoi le bon Berger nous appelle ? Il nous l’a dit « J'ai fait de toi, la lumière des nations ».

Voilà chers mais note vocation à tous. Te rends-tu compte ? Te rends-tu compte ? Lumière des nations. Pas seulement ingénieur à Airbus, pas seulement aide-soignant à Pellegrin, pas seulement employé à la préfecture de Bordeaux, c'est trop peu ! Il y a plus grand : Tous nous sommes appelés à être lumière pour nos frères et sœurs, à répandre la lumière de Jésus. Mes amis le voulez-vous ? Le voulez-vous diocésains de Bordeaux ? Jésus nous le demande, âgés ou jeunes, non pas en disant attention je veux être lumière pour les nations, non pas en disant je suis meilleur, je suis une star, je suis lumière. Non, mais en accueillant la lumière du bon Berger, la lumière de notre baptême, que nous soyons à Saint Médard en Jalles, à Libourne, à Bazas, à Blaye, dans le Médoc, à Bordeaux, tous nous serons des hommes, des femmes, des jeunes rayonnants, de lumière car Église de Bordeaux je fais de toi la lumière des nations ! Merci Seigneur de nous faire confiance à ce point là, merci pour la belle vocation chrétienne.

Amen.

+Mgr Jean-Paul James
Dimanche 8 mai
Basilique Sainte Bernadette, Lourdes

Pèlerinage diocésain 2022 à Lourdes