Présents, en soutien, aux côtés des familles de la "Zone libre" de Cenon.

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Des membres de la Pastorale des migrants étaient présents, ce vendredi 17 janvier 2020, aux côtés des associations et riverains venus soutenir les familles de la "Zone libre" de Cenon, assignées au tribunal d'instance de Bordeaux en vue d'une expulsion.

Depuis la mi-novembre, près de 300 personnes sans-abri occupent les logements d'une ancienne maison de retraite à Cenon, laissés vide depuis le printemps 2019. L'occupation de cette parcelle, renommée "Zone libre", est soutenue par de nombreux associations et collectifs, ayant déjà œuvré ensemble à l'été 2019 lors des nombreuses expulsions de squats sur l'agglomération bordelaise.

Assignées au tribunal d'instance de Bordeaux par le bailleur social Logévie, propriétaire des lieux occupés, les familles étaient représentées ce vendredi 17 janvier 2020 par Me Romain Foucard. Celui-ci souligne que, pour beaucoup d'entre elles, les personnes assignées sont soit détentrices d'un titre de séjour, soit des demandeurs d'asile ou mineurs isolés, et devraient donc être prises en charge par l'Etat.

Pour les associations soutenant ces familles, aux côtés de nombreux riverains, si ce sont les familles qui se retrouvent à la barre aujourd'hui, c'est l'Etat qu'elles jugent en faute dans cette affaire et qu'elles somment de prendre ses responsabilités.

La Pastorale des Migrants, par le biais notamment de l'association "Bienvenue aux réfugiés en Gironde", ainsi que des bénévoles du Secours catholique ou des membres de la Mission ouvrière étaient aussi présents aux côtés de ces familles.

Le terrain est aujourd'hui promis au groupe Pichet en vue de la construction de 250 logements et commerces. Me Foucard espère obtenir au mieux un délai de deux ans avant l'expulsion, et au minimum le respect de la trêve hivernale, celle-ci allant du 1er novembre au 31 mars.

Le délibéré devrait être rendu le 31 janvier prochain.

Une journée de récollection pour celles et ceux qui accompagnent les migrants et réfugiés.
Le 22 février 2020, au Centre spirituel de la Solitude, la Pastorale des migrants du diocèse de Bordeaux organise une journée de récollection pour toutes les personnes engagées aux côtés des migrants et réfugiés. Témoignages, relecture de la mission et soutien mutuel à la lumière de l’Évangile sont au programme.
EN SAVOIR PLUS

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+