Rencontre avec Jacqueline et Renaud Dulin, accompagnateurs de la préparation au mariage

Le sacrement de mariage sanctifie l’union d’un homme et d’une femme et situe l’amour des époux au cœur de l’amour de Dieu pour l’humanité.

Le 26 mars prochain, une journée entière sera dédiée aux futurs mariés du diocèse de Bordeaux. À cette occasion, découvrez le témoignage de Jacqueline et Renaud Dulin, accompagnateurs de la préparation au mariage au sein de la Pastorale familiale.

Quelle est votre mission au sein de la Pastorale familiale ?

Notre mission est de soutenir les équipes de préparation au mariage et éventuellement penser un parcours qui pourrait être proposé aux secteurs pastoraux qui le souhaitent. Dans un premier temps nous allons à leur rencontre pour découvrir les pépites qui pourraient être partagées avec d’autres mais aussi relever les éventuelles difficultés ou questionnements concernant la préparation au mariage. Afin d’aller à la rencontre d’un maximum d’équipes, nous nous sommes entourés de deux autres couples, Anne et Pascal Desmet et Nathalie et Laurent Chaix.

Qu’est-ce que le sacrement du mariage ?

Le mariage est l’alliance entre un homme et une femme unis par un même amour. Dans cette alliance se révèle le plus pleinement l’histoire des alliances entre Dieu et l’humanité scellée dans l’amour du Christ qui a donné sa vie pour nous. Le sacrement de mariage sanctifie l’union d’un homme et d’une femme et situe l’amour des époux au cœur de l’amour de Dieu pour l’humanité.

C’est un engagement pris devant Dieu. La dignité de cet engagement s’articule sur les quatre piliers que scelle l’échange des consentements : la liberté, la fidélité, l’indissolubilité et la fécondité. Chacun des fiancés doit être pleinement libre au moment de son engagement. Les conjoints se promettent fidélité et cette promesse est source de confiance réciproque.

Comme le rappelle le Pape François dans l’exhortation apostolique Amoris Laetitia : "le mariage est une vocation, en tant qu’il constitue une réponse à l’appel spécifique à vivre l’Amour conjugal comme signe imparfait de l’Amour entre le Christ et l’Église. Par conséquent la décision de se marier et de fonder une famille doit être le fruit d’un discernement vocationnel."

L’originalité de ce sacrement est que ce sont les époux qui se donnent mutuellement ce sacrement avec et devant Dieu et devant les hommes. Il y a une très belle dimension de ce sacrement ; comme tous les sacrements il n’est pas fait pour rester entre soi mais pour s’ouvrir aux autres et à la Vie.

Comment témoigner aujourd'hui que le mariage est un trésor, signe de l’amour du christ ?

Vous dites que le mariage est un trésor, mais contrairement aux trésors que l’on a acquis seul et que l’on cache pour qu’ils ne soient pas volés, le mariage est un trésor qui se découvre et s’ouvre tout au long de la vie des époux. Il se reçoit tous les jours, d’abord dans l’intimité du couple, mais aussi dans le quotidien du couple qui n’est pas toujours facile. Il y a des moments heureux, joyeux qui renforcent le couple et lui permettent de témoigner de l’amour que les conjoints se donnent mutuellement. Puis il y a les moments plus douloureux, plus chaotiques qui à première vue ne permettraient pas d’y voir un trésor ; et pourtant si l’on regarde de plus près, si l’on prend un peu de distance, de profondeur et de patience comme nous dit Saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens, ces temps sombres peuvent être source d’une grande lumière, temps de réconciliation, de pardon qui ouvre à la Joie, à l’Amour, à la Vie. Et c’est aussi de ces moments que les couples chrétiens ont à témoigner. Le pardon rapproche, soude, fortifie fait avancer… Le Christ a fondé une Eglise faite d’hommes qui tombent, mais qui se relèvent en reconnaissant leurs erreurs, en demandant pardon (comme saint Pierre, Saint Paul et d’autres …) et encore maintenant. Car nous savons que nous ne sommes pas seuls dans le mariage chrétien, nous ne devons jamais oublier que nous sommes trois et c’est sur le Troisième que nous devons nous appuyer tous les jours par la prière, le silence, la lecture de la parole… Il est là notre trésor, le Christ comme compagnon de route vers le Père Amour Divin ; ne l’oublions pas.

Comment se passe la préparation au mariage à l’Église ?

"Par conséquent la décision de se marier et de fonder une famille doit être le fruit d’un discernement vocationnel. " Comme nous rappelle cette phrase du Pape François la préparation au mariage doit permettre un vrai discernement. La préparation des fiancés après une première étape d’accueil doit être un parcours sérieux. Dans ce parcours cinq piliers sont incontournables : liberté du consentement, indissolubilité du lien, fidélité pour toute la vie, fécondité, rayonnement du couple dans la société.

Mais en plus de cela, le parcours de préparation au mariage est une belle occasion de rencontres humaines et de découvertes ou de redécouvertes de la Parole de Dieu pour tous les hommes et les femmes.

Les rencontres avec les couples accompagnateurs et les autres fiancés qui se préparent au mariage permettent également d’échanger en profondeur sur différents aspects de la vie du couple (relation entre conjoints, avec famille et belle-famille, éducation des enfants et équilibre avec le travail).

Dans notre diocèse, la journée des fiancés se déroule le samedi 26 mars à Grand Lebrun. C'est une très belle proposition faite aux fiancés pour favoriser ces échanges, rencontrer l’archevêque, berger de notre diocèse et ainsi vivre une belle expérience d’Église.

Nos premières rencontres des équipes de préparation au mariage des différents secteurs témoignent de ce souci d’un vrai discernement très souvent sollicité par les fiancés, mais aussi un véritable accompagnement des jeunes fiancés qui sont en quête de Dieu dans leur vie… Nous remercions toutes ces belles équipes pour tous les beaux projets de vie qu’ils accompagnent.