Quête de l'Épiphanie, un soutien réel et concret aux Églises d'Afrique

Et quiconque donnera seulement un verre d'eau froide à l'un de ces petits parce qu'il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense. Matthieu 10:42

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Comme chaque année à l’occasion de la fête de l’Épiphanie, l’Aide aux Églises d’Afrique organise sa traditionnelle quête qui vient en complément de l’aide apportée par les Œuvres Pontificales Missionnaires (OPM). Placée sous la direction de Mgr Georges Colomb, cette quête a pour mission de sensibiliser les chrétiens de France aux besoins des Églises catholiques d’Afrique.

Cette année comme l’année précédente, l’encyclique Laudato Si' du pape François a été choisie comme fil conducteur de la campagne d’information.  Le thème de « la sobriété heureuse » laisse place pour l’année 2022 à « Eau sans frontière ».  La question de l’accès à l’eau potable s’est naturellement posée, lorsque l’on sait que plus de deux milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’eau potable et à l’assainissement. Cette ressource indispensable à la vie fait l’objet de nombreux conflits partout dans le monde et notamment en Afrique.

Tout chrétien sait que l’eau, don de Dieu et bien commun est essentielle à la vie des hommes, tant par sa place dans nombre de rites que par sa fonction vitale. Afin d’exprimer à travers la prière, le soutien de l’Église catholique au lancement de projets pastoraux dans de nombreux diocèses du continent africain, une quête pontificale aura lieu dans tous les diocèses de France le dimanche 2 janvier 2022. Les sommes récoltées permettront le déploiement d’actions missionnaires et de projets locaux dans plus de 200 diocèses répartis dans 28 pays d’Afrique.

En cliquant ici, retrouvez les horaires de messes correspondant à votre localisation et participez vous aussi à la fraternité de l’Église Universelle !

Pour aller plus loin - l'Épiphanie

La fête est venue d’Orient où elle a été fixée au 6 janvier* : fête des lumières, fête de l’eau, elle est beaucoup plus la célébration de l’inauguration du ministère public du Christ, lors de son baptême au Jourdain, qu’une festivité des événements de l’enfance de Jésus. Dans la liturgie latine, là où ce jour n’est pas férié, la célébration de cette fête est fixée au dimanche le plus proche du 6 janvier, afin que le plus grand nombre des fidèles puissent la commémorer. En Occident, elle est surtout la fête des Mages ou des « Rois ». Les manifestations inaugurales de la vie publique ne sont pas oubliées, puisque l’office de la fête parle des trois mystères de ce jour comme n’en faisant qu’un : l’adoration des Mages, le baptême de Jésus et les noces de Cana (cf. Antienne de Magnificat aux secondes Vêpres) ; il faut dire cependant que les Mages retiennent presque toute l’attention. Pour laisser à l’Épiphanie toute sa dimension de « Pentecôte » du cycle de la Nativité, l’Église latine a récemment instauré la Fête du Baptême du Seigneur, célébrée le dimanche qui suit l’Épiphanie.

En 2022, l'Épiphanie sera célébrée le dimanche 2 janvier.

Source : eglise.catholique.fr

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+