Santé - Bioéthique

La pastorale de la santé ne se résume pas à une pastorale des malades. Elle est pastorale de la vie pour les malades et leurs familles ; pour ceux qui vivent le handicap, l’exclusion ou le grand âge, et ceux qui les aident à vivre à domicile ou en institution ; pour tous ceux qui soignent, accompagnent, écoutent et tous ceux qui mettent leurs compétences dans le domaine de la recherche et de la réflexion.
  • L’attente la plus profonde de tous n’est-elle pas l’aide active à vivre, plutôt que l’aide active à mourir ? Déclaration du Conseil permanent de la CEF

    Au moment où le Président de la République vient de présenter les termes d’un débat national sur la fin de vie, en entamant un examen approfondi de son avis, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France note que le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) souligne surtout « (...)