Une nouvelle responsable pour la communication du diocèse.

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Après plusieurs années passées au service communication de la Conférence des Évêques de France, Constance Pluviaud, arrivée en avril, est la nouvelle responsable diocésaine du service communication. Présentation de son parcours et des premiers défis à relever.

En quelques mots, pouvez-vous revenir sur votre parcours ?

Constance Pluviaud : J’ai un Bac+5 en communication que j’ai fait en « alternance ». Cela veut dire que durant mes études, j’alternais des périodes à l’école et des temps de travail en entreprise. J’ai eu la chance d’effectuer ma licence et mon master au sein de la Conférence des évêques de France (CEF) où j’occupais un poste de chargée de communication. A la fin de mes études, la CEF m’a proposé de rester et de prendre la responsabilité des relations avec les médias. C’est la mission que j’ai assurée durant ces six dernières années avant de rejoindre le diocèse de Bordeaux début avril.

En travaillant au service de la Conférence des évêques de France, vous avez eu l’occasion d’aborder des sujets d’envergure nationale ou internationale qui concernent l’Église en France. Que change pour vous le passage à une échelle diocésaine ?

Après plusieurs années passées à la CEF au service des 95 diocèses de France, je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir être en contact direct avec les prêtres et les catholiques du diocèse de Bordeaux. J’ai envie de voir comment une communication diocésaine, de proximité, peut se déployer au service de l’annonce de l’Évangile. J’ai hâte de pouvoir parcourir le diocèse pour aller à la rencontre de ceux et celles qui font vivre l’Église catholique en Gironde.


Quelles seront vos missions au sein de l’Association diocésaine, comment celles-ci s’articuleront-elles avec le délégué épiscopal à l’information ?

En tant que responsable du Service diocésain de la communication, ma mission sera d’abord de définir puis de mettre en œuvre une communication adaptée à notre diocèse. Celle-ci s’appuiera sur le projet pastoral de Mgr Jean-Paul James et sur les outils existants : site internet, réseaux sociaux, journal diocésain, etc. Avec le Père Samuel Volta, délégué épiscopal à l’information, nous travaillons en collaboration directe. Il est celui qui donne l’impulsion et qui guide l’action du service. Pour ma part, je suis celle qui l’organise et qui déploie la stratégie de communication du diocèse.

Quels défis et enjeux voyez-vous pour ces prochains mois et années en matière de communication pour l’Église en Gironde ?

Il me semble qu’un des premiers défis sera d’accompagner les trois axes du Synode qui sont au cœur de la vie diocésaine : disciple en Christ, disciple en communauté et disciple en sortie.
Rendre compte de la vitalité du diocèse de Bordeaux sera une des priorités pour l’équipe communication. Être au service, répondre aux besoins et soutenir les différents acteurs de la pastorale dans leurs propres actions de communication seront pour moi d’autres enjeux essentiels pour ces prochains mois.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+