Avec le Congrès mission "le souffle missionnaire se propage !"

C’est un week-end fort et riche de rencontres, de formation, de prières et de joie.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

En 2021 le Congrès Mission se délocalise et se déroulera simultanément dans dix villes les 1,2 et 3 octobre. Rencontre avec Isabelle Hervy, responsable de l'organisation à Toulouse.

Depuis 2015, le Congrès Mission proposait chaque année un temps fort à Paris pour faire se rencontrer et échanger, le temps d’un week-end, les acteurs pastoraux et chrétiens engagés dans l’annonce de la foi. Comment avez-vous découvert ce rendez-vous et que représente-t-il pour vous aujourd’hui ?

En 2017, le curé de ma paroisse (Paroisses Cathédrale à Toulouse) a invité dix de ses paroissiens à se rendre à Paris pour y vivre le Congrès Mission, une sorte de défi « en paroisse » ! Ensemble, nous nous engagions donc à y aller pour former un noyau désireux d’insuffler un élan missionnaire, au service de la paroisse et aux côtés de notre curé. Nous n’avons pas été déçus ! Ce moment vécu tous les dix fut inoubliable et une découverte remplie d’espérance. L’année suivante nous étions 23 paroissiens, en 2019, 45 ; et même en 2020, malgré des jauges réduites et un contexte sanitaire contraignant, nous avons participé au Congrès Mission à 18 paroissiens. Au total, c’est donc une centaine de personnes issues de notre paroisse qui a eu cette grâce immense de vivre la force renouvelante du Congrès Mission. Le souffle missionnaire se propage !

Ce rendez-vous annuel je l’attends. Il fait désormais partie de mon agenda. Je sais qu’il va rebooster mon désir missionnaire et me permettre de lâcher prise pour laisser le feu de l’Esprit Saint me renouveler intérieurement voire me bousculer… surtout après le marathon que constitue la rentrée d’une mère de famille ! Des JMJ pour tous les adultes en quelque sorte. C’est un week-end fort et riche de rencontres, de formation, de prières et de joie. C’est aussi un laboratoire d’initiatives missionnaires qui donne des idées, rend audacieux, nous fait dire « c’est possible », et qui nous montre que notre Eglise si unie et si diverse à la fois est belle et vivante !!

Que représente pour vous l'organisation nouvelle de ce Congrès Mission de manière décentralisée, dans plusieurs villes de France. Et comment vous êtes-vous lancée dans l’accueil de ce Congrès Mission dans votre ville ?

Voir l’augmentation tellement significative du nombre de participants d’année en année à Paris nous permet de dire haut et fort que le Congrès Mission répond à un besoin et porte du fruit, des fruits que nous n’avons jamais fini de contempler d’ailleurs. Les contraintes familiales ou professionnelles peuvent constituer un obstacle pour assister au Congrès Mission à Paris, surtout pour nous qui venons de notre « lointain Sud-Ouest » !

Alors l’idée de permettre au plus grand nombre de venir découvrir le Congrès Mission à 2 ou 3h en voiture de chez soi (pour nous toulousains, Paris, c’est à 6h30 ! à 7h30 de Bayonne et 8h de Perpignan) est fantastique. Cette « délocalisation » en province du Congrès Mission, à la fois moderne et missionnaire en elle-même, permet de faire émerger aussi tout le foisonnement missionnaire de notre grand territoire et de mettre en avant les intervenants de notre large province. Beaucoup de belles choses chez nous. Et c’est bon de les mettre en lumière et de les « mutualiser » pour s’émerveiller ensemble du dynamisme de notre Eglise locale notamment.

On a en commun la chocolatine, le rugby, le vin et la bonne cuisine… voilà qui donne d’ores et déjà le ton de l’ambiance joyeuse de cette prochaine édition Sud-Ouest du Congrès Mission ! Le préparer ensemble est beau et nous dépasse un peu spirituellement, mais quelle joie d’avoir une telle occasion de L’annoncer, chacun selon son charisme, selon son appel.

En 2019, quand Raphaël Cornu-Thénard, fondateur de ce rassemblement, a lancé cet appel fou d’une délocalisation en province en 2021, lors de la plénière de clôture du Congrès Mission, j’ai souhaité y répondre. L’Esprit Saint m’a mise au travail en me soumettant l’idée de proposer Toulouse comme ville d’accueil, à mi-chemin entre Montpellier et Bordeaux, trait d’union entre trois provinces ecclésiastiques et avec comme point commun le séminaire et l’Institut Catholique de Toulouse. Dès novembre 2019, avec quelques-uns habités du même désir, nous nous embarquions dans cette aventure missionnaire !

Quel est le programme et à qui s’adresse ces journées ?

Ce Congrès Mission s’adresse à tous et plus spécifiquement aux plus de 18 ans. Que l’on soit ruraux ou citadins, proches ou plus éloignés du Christ, jeunes ou moins jeunes, engagés ou non ! Beaucoup viennent la première fois invités par leur curé, d’autres par curiosité et convaincus par l’enthousiasme de personnes qui y sont allées. Finalement, tout le monde repart avec une grande joie, une audace renouvelée, des beaux désirs, des contacts, et l’envie indépassable de suivre le Christ.

Nous avons choisi d’accueillir le Congrès en plein cœur de Toulouse pour tout faire à pied et être ainsi cette Eglise en sortie à laquelle nous invite le Pape François. De voir des transhumances de chrétiens rayonnants, c’est déjà missionnaire ! Et en plus, pour les étudiants de tout le Sud-Ouest, la Paroisse Etudiante de Toulouse ouvre ses portes pour un apéro missionnaire entre étudiants le samedi de 18h30 à 20h30, entre la fin des ateliers et le début des veillées.

En parallèle de ce week-end, et pour les chouchouter tout particulièrement, nous proposons également trois journées très spéciales le vendredi 1er octobre de 9h à 18h (la plénière d’ouverture est à 20h) :

- une journée pour les prêtres
- une journée pour les couples-missionnaires
- une journée pour la première annonce auprès des 5-18 ans

C’est un programme dense et riche ! Vous voyez, chacun pourra construire son programme en fonction de ce qui l’anime !

Comment s’inscrire et participer ?

Sur le site du Congrès Mission, en plus du programme, vous pouvez cliquer sur « s’inscrire à l’événement ». Lors de l’inscription, on choisit ses tables-rondes et sa veillée. Le programme des ateliers sera affiché dans les différents sites car il continue à se compléter !

Nous proposons aussi des solutions de restauration à commander. Sinon il y aura les buvettes pour se restaurer. Et le centre-ville de Toulouse regorge de snacks, restaurants, boulangeries, supérettes !

Et si vous ne pouvez malheureusement pas venir, vous pouvez aussi soutenir la mission en donnant au Congrès Mission en cliquant sur « donner pour ce Congrès ». Nous avons besoin de chacun pour financer ce grand événement missionnaire !

L’équipe du Congrès Mission 2021 pour le Sud-Ouest à Toulouse attend le diocèse de Bordeaux avec joie, aux côtés de Monseigneur Le Vert qui sera présent.

Le week-end s’articule autour de plusieurs temps :

- 2 assemblées plénières les vendredi soir et dimanche après-midi) et 2 messes les samedi et dimanche, à vivre tous ensemble à la cathédrale Saint-Etienne ;

- 4 veillées de prières le samedi soir : Dieu guérit, Dieu console, Dieu visite et une veillée artistique avec une conteuse qui raconte l’amour de Dieu.

- 10 tables-rondes d’1h30 abordant différents thèmes d’Eglise sous le prisme de la mission (l’écologie, la famille, la paroisse, la ruralité, la piété populaire, …), chacune constituée de trois intervenants et animée par un journaliste. Nous avons la chance d’accueillir le père James Mallon qui donnera deux conférences. Ce prêtre canadien qui travaille beaucoup sur la transformation pastorale et a eu un grand succès avec son livre Manuel de survie pour les paroisses, donne des conférences dans le monde entier. Nous sommes très heureux de sa venue à Toulouse … comme chacun de tous les intervenants qui auront une voix pertinente sur leur sujet.

- près de 150 ateliers de 50 minutes en salle de classe se dérouleront au lycée Sainte-Marie-de-Nevers ; ateliers au cours desquels des intervenants viendront partager concrètement leur initiative missionnaire : une boite à outils du Congrès Mission en quelque sorte. Les thèmes de ces ateliers traiteront en particulier de la famille, la paroisse, la ruralité, la jeunesse en mission, les 0-18 ans, l’espace public, le travail, les charismes, l’enracinement spirituel, la connaissance de soi.

- un village des initiatives avec 35 associations, communautés, mouvements qui viennent à la rencontre des congressistes. Comme par exemple, Fondacio, la Communauté de l’Emmanuel, la Revue Vives Flammes (Carmes), les AFC, Alpha, Mission Ismérie, les Foyers de Charité, Jeunesse Lumière, Priscille & Aquila, la Paroisse Etudiante de Toulouse, Au cœur des hommes, les Béatitudes, Anuncio, Fidesco, la diaconie de la beauté, et d’autres encore…

Détail du programme : congresmission.com/map/201
Contact : toulouse@congresmission.com

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+