Le mariage chrétien

Lorem ipsum dolor sit amet

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le sacrement du mariage se réalise par une promesse que l'homme et la femme se font devant Dieu et l'Eglise. Dieu accueille et scelle ce consentement mutuel qui trouve son accomplissement dans l'union charnelle des époux. Parce qu'il est noué par Dieu lui-même, le lien qui unie les époux ne peut être délié, le mariage sacramentel engage donc jusqu'à la mort d'un des deux époux, et ne peut-être répété.

Le mariage sacramentel est un don réciproque que se font l'homme et la femme. Le prêtre ou le diacre sont là, au nom de l'Eglise : ils expriment visiblement que le mariage est une réalité ecclésiale et appelle la bénédiction de Dieu sur le couple. Un mariage ne peut se réaliser que s'il y a un consentement matrimonial, c'est à dire si les futurs époux veulent ce mariage en toute liberté, sans crainte ni contrainte, s'il n'y a pas d'obstacle à leur union, dû à d'autres contingences, naturelles ou ecclésiales (un mariage préexistant, des voeux de célibat).

Trois éléments sont nécessaires au sacrement du mariage :

 

1. Que l'on dise oui en toute liberté.

2. Que l'on s'engage dans une relation exclusive et pour toute la vie.

3. Que l'on soit ouvert à l'accueil des enfants.

 

Le plus important dans le mariage chrétien est cependant que les époux sachent qu'ils sont une image vivante de l'amour dont le Christ a aimé son Eglise.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+