Ouvrir sa porte à Dieu et aux autres

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Durant le temps de l’Avent l’équipe locale d’animation du secteur pastoral Bruges - Le Bouscat a lancé une initiative intitulée « Ouvrons nos portes à la parole de Dieu et aux autres ». Chaque jour, des paroissiens accueillent chez eux pour un temps de prière et de partage de l’Évangile, autour d’un café.

Dans leur salon, Thérèse et Philippe lisent la parole de Dieu ce jeudi matin. Autour de la table, sur laquelle est posé un petit tryptique en bois, quatre invités se sont joints à eux pour ce temps de prière.

Intitulée «ouvrons les portes de nos maisons» l’initiative propose, durant le temps de l’Avent, d’accueillir chez soi pendant une heure d’autres paroissiens, amis ou voisins pour lire l’Évangile, prier, échanger sur la fête de Noël et passer un moment convivial.

«Nous avions eu vent d’une telle initiative à Tours et à Royan via un article de presse dans l’hebdomadaire La Vie, explique Odile Lerandy, membre de l’équipe locale d’animation du Bouscat. Nous avons pris contact avec ces paroisses pour avoir un retour de leur expérience. Et nous avons décidé de nous lancer pour ce temps de l’Avent.» «L’idée est de partager la lumière du Christ, de se rencontrer et de former davantage une communauté. » 

Inviter au-delà des habitués

Originaire de la Guadeloupe, Odile retrouve ce qui là-bas est une coutume bien vivante. «On se réunit de maison en maison et le groupe s’agrandit jusqu’à la veillée de Noël… Ici, cela me permet de rencontrer et d’échanger avec des personnes, comme aujourd’hui Gertrude ici présente, que je croisais à la messe mais sans plus les connaître.»

Assise à sa droite Gertrude se dit «surprise et ravie». «J’ai participé pour la première fois la semaine dernière à une rencontre, j’ai tout de suite souhaité en accueillir une avant Noël. J’en ai donc parlé autour de moi et nous allons recevoir un groupe chez mes parents. Nous pensons y inviter des amis mais aussi nos voisins pour élargir le cercle habituel.»

«Cela redonne de la vigueur à l’attente de Noël, reprend Odile. Lorsqu’on parle avec des gens qui sont éloignés de l’Église, ils ne retiennent parfois que le côté commercial de cette fête… C’est là un tout autre témoignage. J’ai eu ainsi la joie d’en parler avec une amie baptisée mais non pratiquante qui m’a aussitôt demandé si elle pouvait ouvrir elle aussi sa porte ! Il y a une vraie attente chez les gens !»

Poursuivre l’initiative pour Carême

Signe de l’enthousiasme suscité par ces portes ouvertes à la parole de Dieu et aux autres, l’idée a été lancée de prolonger l’initiative au delà de Noël. «Nous ferons le point après les fêtes, explique Philippe Oui, diacre sur le secteur pastoral, mais plusieurs personnes ont déjà émis le souhait de continuer à accueillir ces temps de prière ou de renouveler l’expérience pendant le Carême…»

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+