Un parcours commun pour les deux rives

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

À mi-distance de Bordeaux et de Périgueux, le secteur pastoral de Sainte-Foy-la-Grande s’est mis en marche, durant le Carême, en lien avec la communauté catholique de l’autre rive de la Dordogne.

« Depuis plusieurs années, nous organisons une soirée “Fraternité” avec les deux rives », présente Brigitte Vion. Membre de l’équipe d’animation pastorale des deux rives en pays foyen, elle rappelle que « l’année dernière, Diaconia était déjà préparé conjointement par les deux rives ».

« Cet échange riche en témoignages nous a amené à imaginer un Carême encore plus soutenu. Le pays foyen étant à égale distance de Bordeaux et Périgueux, nous avions besoin de nous unir pour proposer des soirées conférences avec des intervenants extérieurs », poursuit-elle.

« Chaque vendredi soir, il y aura un temps de récollection-conférence animé par des prêtres de Gironde et de Dordogne », précise le père Hugues Walser, responsable du secteur pastoral du pays foyen. « Nous aurons notamment l’évêque de Périgueux, Mgr Mouïsse, et le père Christophe Lafaye de Bergerac. Les lieux varient chaque vendredi, histoire d’aller à la rencontre des différentes communautés des deux rives. »

« Cela caractérise bien la démarche de Carême qui consiste à sortir de ses habitudes pour retrouver le feu sacré. Nous avons aussi distribué l’info auprès des commerçants, avec la bonne surprise d’être bien reçu et d’assister à un certain éveil à la foi lors de ces rencontres. »

Un livret commun

« Les temps de préparation nous ont permis de souder les équipes, rappelle Brigitte. Nous avons réalisé un livret commun “Carême 2014 en deux rives” pour informer des manifestations prévues sur les deux rives. Nous avons aussi confectionné des affiches “Partage-solidarité” pour les personnes plus éloignées de l’Église et qui n’ont peut-être plus la notion de carême. »

« Nous espérons vivement que ces temps de partage aident à consolider les équipes et à se rencontrer tout simplement. Toute rencontre, quand elle est vraie, ouvre des chemins nouveaux, des chemins de joie, d’écoute, d’accueil, d’action et de vie ».

Une réflexion, une action

Pour chaque dimanche du temps de Carême, le père Walser s’appuie sur la proposition du CCFD - Terre solidaire. « Nous partirons de la jolie bannière éditée cette année, et à chaque étape, nous associerons la réflexion  à une action concrète. »

Un parcours que Brigitte trouve « attractif, autant par le visuel que par le contenu ». « Il est facile d’accès pour chacun d’entre nous et adapté aux enfants de la catéchèse. Personnellement, j’apprécie ce parcours qui vient compléter tout naturellement le chemin de Carême proposé aux deux rives et qui le complète en apportant encore plus de profondeur dans ma démarche d’aller vers les autres. »

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+