Le déploiement du mystère pascal parmi nous

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

A l'occasion de la fête de Pâques, Mgr Ricard revient sur le déploiement du mystère pascal et sur les nombreux adultes recevant le baptême ou la confirmation dans le diocèse

 

 

Les apparitions du Christ ressuscité aux disciples ont été décisives pour eux. Elles ne sont pourtant pas l’élément exclusif de l’événement de Pâques. Celui-ci est aussi pardon des péchés, communication d’une vie nouvelle dans l’Esprit, entrée dans la compréhension du dessein de Dieu et dynamisme missionnaire. Le temps pascal qui va de Pâques à Pentecôte nous fait vivre ce déploiement du mystère pascal.

 


La résurrection du Christ s’éprouve plus qu’elle ne se prouve, ou plus exactement, elle se prouve par ce qu’elle fait vivre. Ceux qui peuvent en témoigner avec le plus de force parmi nous, ce sont, non seulement les baptisés de Pâques, mais aussi tous ces adultes et ces jeunes qui vont célébrer la confirmation durant ce temps pascal.



Dans les rencontres que j’ai pu avoir avec eux, j’ai été touché par la fraîcheur de leur expérience de foi. Les histoires personnelles sont complexes, particulières, parfois sinueuses. Mais tous, à un moment ou à un autre, ont fait l’expérience d’être rencontrés par le Christ et saisis par Lui. Leur vie en a été transformée.

Un parle de « libération intérieure », un autre  de « confiance et de paix du cœur », un troisième d’« expérience du pardon », une autre encore de « regard nouveau porté sur les autres et le monde ». Beaucoup disent d’ailleurs : « Nos yeux se sont ouverts. Nous ne voyons plus les choses comme avant ». Ils ont lu l’Évangile, se sont mis à prier et méditer l’Écriture. Ils en ont été nourris et une lumière nouvelle a éclairé leur vie.

On sent, chez les confirmands adultes en particulier, que beaucoup ont fait le passage d’une relation très individuelle au Christ à une relation plus fraternelle et communautaire. « Pour nous, l’Église, disent-ils, est une nouvelle famille ». Ils ont fait l’expérience de ce dynamisme pascal dont nous parlent les Actes des Apôtres : c’est du don de l’Esprit dans l’événement de Pentecôte que naissent ces communautés fraternelles, vivantes et missionnaires.

"Dans les rencontres que j’ai pu avoir avec les baptisés de Pâques, j’ai été touché par la fraîcheur de leur expérience de foi. Les histoires personnelles sont complexes, particulières, parfois sinueuses. Mais tous ont fait l’expérience d’être rencontrés par le Christ et saisis par Lui." Editorial de Mgr. Ricard dans l'Aquitaine du 20 avril 2012

Ces nouveaux baptisés ou ces confirmands sont convaincus d’ailleurs qu’ils ne peuvent pas garder pour eux ce qui leur est donné de vivre mais qu’ils ont à le proposer à d’autres. Ils reprendraient volontiers cette parole de Jésus à la Samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu ! » (Jn 4, 10). Ils souhaitent faire connaître autour d’eux cette source d’eau vive qu’ils ont découvert et qui les désaltère.

Cette ardeur missionnaire est vécue par eux moins comme un devoir à exécuter que comme une passion spontanée à partager. Ils rejoignent d’ailleurs là l’expérience de beaucoup de témoins de la foi : le témoignage missionnaire donné au Christ n’est pas simplement une conséquence logique de notre vie de foi mais le lieu de rencontre mystérieux avec le Ressuscité, qui vient fortifier du dynamisme de son Esprit cette vie de foi. Combien de ceux qui se sont risqués avec le Christ dans une première annonce n’ont-ils pas senti que « leur cœur était tout brûlant en eux » (cf. Lc 24, 32) !

Plus de 50 baptêmes d’adultes et plus de 150 confirmations d’adultes sont célébrés chaque année dans notre diocèse. Sachons rendre grâce à Dieu pour ce beau dynamisme spirituel. Vivons avec ces baptisés et confirmés dans toutes ses dimensions l’événement de Pâques !

†  Jean-Pierre cardinal RICARD
Archevêque de Bordeaux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+