7h08, fêter la Résurrection

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le dimanche 20 avril 2014, toutes les Églises chrétiennes fêteront Pâques le même jour. L’occasion de renouveler le rassemblement œcuménique réalisé en 2010 et 2011. Le rassemblement aura lieu au miroir d'eau à Bordeaux, au lever du soleil (7h08).

Quatre ans après la première célébration œcuménique à Pâques, Denys Gerbore garde un vif souvenir de ce lever du soleil pas comme les autres. “ À l’aube de la Résurrection, le fait de louer le Seigneur aux côtés de frères et soeurs chrétiens m’avait donné un sentiment de communion très intense”. Né en 2010 à l’occasion de la concordance de la fête de Pâques selon le calendrier julien et grégorien (voir ci-contre), ce rassemblement avait alors eu lieu sur une passerelle en bois surplombant la Garonne, place des Quinconces.

“ Nous avions choisi comme heure le lever du soleil, soit 7h08 le matin, rappelle le père Serge Ricaud. Nous ne savions pas quelle serait la participation et le jour de Pâques, nous nous sommes retrouvés environ 2000, avec en prime une éclaircie du ciel à ce moment-là. Des gens étaient venus non seulement de l’agglomération bordelaise mais aussi de plus loin encore, tous très motivés pour l’occasion.”

“ C'est l’occasion la plus évidente d’être en communion et d’en témoigner ”

Une expérience renouvelée l’année suivante, les dates étant à nouveau favorables. “En 2011, nous nous étions réunis au parc Bordelais, en mettant l’accent sur le tombeau vide du matin de Pâques ”, précise-t-il.

Ce 20 avril 2014, anglicans, catholiques, évangéliques, orthodoxes et protestants vont donc à nouveau vivre la joie de Pâques côte à côte. “ Nous nous retrouverons au miroir d’eau, face à la place de la Bourse, à Bordeaux, présente le pasteur Valérie Mali, présidente de l’antenne locale de la Fédération Protestante de France. Nous aborderons, comme durant la dernière Semaine d’unité des chrétiens, la question des chrétiens persécutés dans le monde. Nous aurons aussi un commentaire à quatre voix de l’Évangile de Marc, avec le récit des femmes au tombeau (Ch. 16). Enfin, cette célébration sera marquée par un mouvement, puisque nous nous tournerons du fleuve vers la ville, marquant ainsi l’appel à la conversion lié à Pâques.”

Ce temps fort du dialogue œcuménique, qui se poursuit tout au long de l’année, reste pour le pasteur Mali “ l’occasion la plus évidente d’être en communion et d’en témoigner ”. “ Nous sommes, avec la mémoire de la Résurrection du Christ, au coeur de la foi chrétienne. ”

 

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+