Églises en marche

Retour sur "Églises en marche", un temps liturgique partagé par les orthodoxes, protestants et catholiques de Bordeaux, le samedi 26 janvier 2013, dans le cadre de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

18h02. Difficile pour les quelques retardataires de passer la porte de l'église Saint Joseph. Et pour cause, à l'intérieur de cette petite église orthodoxe, située rue Paul-Louis Lande à Bordeaux, il ne reste pas un mètre carré qui ne soit déjà occupé. Côte à côte, se tiennent là, debout, orthodoxes, protestants et catholiques, des croyants venus de paroisses et horizons divers, rassemblés dans le cadre de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens.

À l'issue des Vêpres, la foule se retrouve sur le parvis et se met rapidement en marche. Direction le temps protestant du Hâ, tout proche.

Pour le recteur de l'Église orthodoxe grecque, le Père Théodore Papanicolaou, ce temps de partage permet tout particulièrement de découvrir ce que chacune des trois Églises peut apporter dans son rapport au Christ.

Reprenant, en chair, le thème de cette Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, Valérie Mali, recteur protestant du temple du Hâ, rappelle que l'exhortation au partage et à l'attention portée aux plus petits concerne tous les chrétiens, hier comme aujourd'hui.

 

Enfin, à la cathédrale Saint-André, une liturgie d'intercession et de bénédiction est présidée par Mgr Jean-Pierre Ricard, qui a, à cette occasion, fait part de témoignages envoyés par la communauté chrétienne maronite à Damas.

Pour le Père Ricaud, délégué diocésain au dialogue oecuménique, cette initiative a, de nouveau, montré le bon rapport existant à Bordeaux entre les Églises chrétiennes.