"Le témoignage synthétise au mieux le dialogue et l'annonce"

Retour sur la 3ème Rencontre des évêques et délégués des conférences épiscopales européennes sur le dialogue avec les musulmans, qui a lieu à Londres du 1er au 3 mai 2013.

"Le paysage international s’est amplement modifié, avec la suites des ‘printemps arabes’ d’Egypte et de Tunisie, la guerre de Lybie, l’explosion syrienne et ses répercussions dans tout le Moyen Orient" a affirmé le cardinal Jean-Pierre Ricard, ouvrant les travaux, hier après-midi, de la 3ème rencontre des évêques et délégués des Conférences épiscopales d’Europe pour les relations avec les musulmans qui se réunie à Londres jusqu’à vendredi matin pour débattre sur le rapport entre dialogue et annonce. Pour le cardinal archevêque de Bordeaux, ces changements ne sont pas "sans retentissement sur les opinions publiques de nos pays européens".

Nous découvrons, a dit le cardinal, "que la situation des musulmans et des communautés ou associations musulmanes est beaucoup plus complexe et différenciée qu’on ne croyait". En ce qui concerne la question de la construction de l’identité des jeunes chrétiens et musulmans – un autre thème qui est discuté durant la rencontre – face aux jeunes musulmans en quête d’identité, "il est intéressant pour nous d’analyser le comportement de jeunes catholiques : cette situation a parfois des effets bénéfiques".

Pour le cardinal Tauran, "les croyants [...] sont conscients qu'ils doivent apporter une contribution spécifique dans la vie quotidienne et qu'ils doivent le faire ensemble"

S'exprimant lors de la séance d'ouverture, le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, a évoqué l'importance, pour le dialogue entre chrétiens et musulmans, de la visite du pape Benoît XVI au Liban, avec la rencontre avec les chefs religieux musulmans et la création du Centre interreligieux de Vienne "qui peut être un nouveau canal à utiliser pour dénoncer la violation de la liberté religieuse et en même temps d'encourager et de partager leurs expériences positives."

 

"Les croyants - a dit le Cardinal Tauran - parce qu'ils savent que« l'homme ne vit pas seulement de pain », sont conscients qu'ils doivent apporter une contribution spécifique dans la vie quotidienne et qu'ils doivent le faire ensemble, non comme des concurrents, mais comme des pèlerins vers la vérité."

L'introduction de la rencontre a été faite par Don Andrea Pacini, Secrétaire de la Commission pour l'œcuménisme et le dialogue interreligieux de la région Conférence épiscopale Piémont-Val d'Aoste, qui a proposé une relecture du document "Dialogue et Proclamation" de 1991, publié conjointement par deux départements du Vatican (le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples).

Don Pacini a rappelé qu'il existe différentes formes de dialogue interreligieux: le «dialogue de la vie quotidienne», celui «des œuvres» par lesquels l'on collabore au développement intégral de l'homme, celui de l'échange théologique et enfin le dialogue de l'expérience religieuse "dans lequel les gens enracinés dans leur propre expérience religieuse partagent leurs richesses spirituelles."

Pour Don Pacini, "dialogue et proclamation sont à la fois légitime et nécessaire. Ils sont intimement liés mais non interchangeables : d'une partie le véritable dialogue interreligieux suppose de la part du chrétien de désirer de faire connaître et d'aimer toujours plus Jésus-Christ, et de l'autre, la proclamation de Jésus-Christ doit être faite dans l'esprit évangélique du dialogue, sans agressivité et sans mépris."

Donc, pour Don Pacini, l'attitude qui synthétise au mieux le dialogue et l'annonce est le témoignage.

Dans la soirée, Mme Sayeeda Hussain Warsi, ministre de la foi et de la communauté - du Ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, a rencontré les participants au cours d'un dîner informel.

 

Retrouvez  l'album photo sur Flickr (source Catholic Church England and Wales)

 

Communiqué du service de presse de la CCEE

 

Londres, le 02 mai 2013

 

 

 

Plus d'informations sur www.eurocathinfo.eu